RMC Sport

Euro 2016 : Zlatan avec la Suède, ça donne quoi dans les gros matchs ?

Critiqué pour sa faible réussite dans les matchs à élimination directe en club, Zlatan Ibrahimovic souffre-t-il du même syndrome avec la sélection suédoise ? Avant Italie-Suède ce vendredi (15h), voici quelques éléments de réponse.\r.

L’étiquette lui collera à la peau jusqu’à la fin de sa carrière. Et elle réapparaît à chaque fois qu’un gros match se profile. Oui, Zlatan Ibrahimovic (34 ans) est rarement décisif dans les rencontres à élimination directe qu’il dispute en club. Un constat qui s’est vérifié à la Juventus Turin, à l’Inter, au Milan AC, au Barça et dernièrement au PSG. Mais « Ibra » souffre-t-il des mêmes maux lorsqu’il enfile le maillot de la Suède ?

A lire aussi >> JO 2016 : Zlatan présélectionné avec la Suède 

Si en 114 sélections le natif de Malmö a inscrit 62 buts (un record), ses statistiques sont là aussi bien moins bonnes lors des gros matchs. Lors des 59 rencontres éliminatoires pour l’Euro ou la Coupe du monde qu’il a disputées, l’ancien Parisien a marqué 38 fois, soit une moyenne de 0,64 but/match. Une moyenne qui chute à 0,37 but/match lors des phases finales (6 buts en 16 matchs), soit à peine mieux que son bilan en club dans les rencontres à élimination directe (0,25 but/match).

Moins bien entouré en sélection

Le bilan est toutefois à nuancer car si « Ibra » a toujours joué dans des clubs dominants, entouré de grands joueurs, c’est loin d’être le cas en sélection. Cela ne l’a pas empêché de briller dans des matchs qui resteront dans les annales, comme lors des derniers barrages pour l’Euro, où il a inscrit les trois buts de son équipe face au Danemark. Et en phase finale d’une compétition internationale, son chef d’œuvre reste son aile de pigeon face à l’Italie lors de l’Euro 2004. Gianluigi Buffon gardait déjà les buts de la Squadra Azzurra. Peut-être que les retrouvailles entre les deux hommes, ce vendredi à Toulouse, vont inspirer le géant suédois.

A lire aussi >> Euro 2016 : Zlatan reste parisien

dossier :

Euro 2016