RMC Sport

Mexès fait-il vraiment le poids ?

Philippe Mexès

Philippe Mexès - -

Des performances mitigées, un poids qui fait parler, le défenseur central de l’équipe de France suscite quelques interrogations à trois jours du choc face à l’Angleterre. Pour le staff des Bleus, il n’y a pas de problème Mexès.

Drôle de coïncidence. Sur le guide officiel de l’Euro 2012 distribué à tous les journalistes, impossible de lire le poids de Philippe Mexès. Un bug, sans aucun doute. Sur le web, le site officiel indique 82kg. Le poids (ou masse, pour être plus précis) du défenseur central susciterait-il de la curiosité ? C’est un fait. Depuis que les Bleus sont rassemblés et ont lancé leur préparation en vue de ce Championnat d’Europe des nations, le Milanais semble quelque peu emprunté.
Alternant hésitations et interventions tranchantes, il forme avec Adil Rami une charnière centrale en rodage. Sa silhouette interpelle. Pas assez affûté Philippe Mexès ? Jeudi, Laurent Blanc a porté secours à son défenseur : « Contrairement à ce qu’on pense, il a 10% de matière grasse (sic, plus précisément de masse graisseuse, ndlr), a-t-il indiqué, agacé. On le surveille mais je peux vous dire que dans le groupe, il y a des gens plus gras que lui. Surtout, on l’a beaucoup fait jouer et travailler. Il a peut-être eu du mal à encaisser. On fait bien entendu attention à son poids mais s’il récupère bien, il peut retrouver son niveau. Sans problème. »

Docteur Bryand : « Il faut démystifier son cas »

Ce vendredi, ce fut au tour de Fabrice Bryand, le docteur des Bleus, de faire le point sur le poids du Français : « Philippe revient d’une longue blessure (au genou, ndlr). Il a peu joué. On a essayé d’individualiser au mieux sa charge de travail. J’ai entendu parler de surcharge pondérale. Philippe fait beaucoup d’efforts. Suite à sa blessure, il a fait beaucoup de travail de musculation, notamment dans la partie haute du corps quand il a verrouillé son genou. Il a pris du muscle. Mais en pourcentage de masse graisseuse, il n’y a rien d’aberrant. Il faut démystifier son cas. S’il parait plus volumineux, c’est parce qu’il a pris en muscle. »

Si le staff médical des Bleus tente de minimiser les problèmes de poids de l’ancien Romain, il reste tout de même extrêmement attentif : « Le coach nous a demandé de l’accompagner et c’est ce qu’on fait, reconnait Fabrice Bryand. Philippe sait qu’il a intérêt à être le plus pointu possible. On est là pour l’aider. »

Aurélien Brossier avec JS et PTa.