RMC Sport

Beckham, les petits plats dans les grands

-

- - -

Avant de poser pour de bon ses valises dans la capitale, le couple le plus glamour de la planète foot a déjà ses petites habitudes auprès de certaines adresses parisiennes, dont le fameux restaurant « Guy Savoy », près des Champs-Elysées. Des repas qui ne passent jamais inaperçus…

Et si David Beckham avait déjà sa « cantine » à Paris ? Mais attention, pas n’importe quel restaurant ! A l’heure du dîner, il vous sera difficile de tomber sur David et Victoria dans le self d’un centre commercial. Pas assez glamour. En revanche, si vous vous baladez du côté de la rue Troyon, à deux pas des Champs-Elysées et de l’Arc de Triomphe, vous aurez une chance d’apercevoir le couple vedette. Le restaurant Guy Savoy, du nom du célèbre chef cuisinier (trois étoiles au guide Michelin) a déjà accueilli à plusieurs reprises le futur joueur parisien et son épouse. « Ils ont dû venir à quatre ou cinq reprises, dont deux à l’occasion de l’anniversaire de Victoria, raconte le patron bourguignon. La dernière fois qu’ils sont venus, c’était il y a un an environ. Il y avait eu beaucoup de retombées dans la presse. »
L’apparition des Beckham dans le prestigieux restaurant ne passe évidemment pas inaperçu. « L’agitation était dans la rue, se souvient-il. Il devait y avoir 50 photographes et beaucoup de journalistes. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé l’importance de ces deux convives. Mais eux n’avaient pas l’air d’être préoccupés par ce qui se passait à l’extérieur. » Une question d’habitude.

« David et Victoria sont très gourmands »

Pour Guy Savoy, la visite des deux stars anglaises n’a pourtant rien d’exceptionnelle. Il n’est pas question pour le grand chef de « se plier en quatre » pour accueillir les « sex symbols ». « Pour nous, ça ne change rien, confirme le chef âgé de 58 ans. Il n’y a pas d’attention particulière. Ce sont deux convives comme les autres. »
Si le fameux cuisinier montre un certain détachement, on ne résiste pas à l’envie de lui demander quels sont les péchés mignons de David et Victoria. « Ce sont deux convives adorables qui prennent toujours le grand menu, le menu prestige, accompagné de grands châteaux bordelais. Ils sont très agréables et très gourmands. On sent qu’ils aiment les choses de la table. Ils ont à chaque fois passé un bon moment puisqu’ils sont revenus.» Et leur arrivée, programmée en janvier dans la Capitale, pourrait bien en faire de vrais fidèles. « On espère les voir plus souvent puisqu’ils vont être basés à Paris, sourit Guy Savoy. C’est une bonne nouvelle pour nous. S’ils veulent prendre leurs habitudes ici, je n’y vois aucun inconvénient. Les habitués sont les bienvenus ! »