RMC Sport

Bordeaux : Ramé écarte Bernardoni

Ulrich Ramé (Bordeaux)

Ulrich Ramé (Bordeaux) - AFP

Cinq jours après son intronisation au poste d’entraineur des Girondins de Bordeaux, Ulrich Ramé s’est montré discret sur ses méthodes avant le match contre Bastia (dimanche, 14h). Mais a avoué avoir réintégré le gardien Jérôme Prior au détriment de Paul Bernardoni.

Impossible de savoir qui sera capitaine dimanche contre Bastia. Très dur aussi de spéculer sur la première feuille de match d’Ulrich Ramé. Ou presque. Car en conférence de presse, ce vendredi, le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux a avoué avoir réintégré Jérôme Prior dans le groupe pro. Si la séance d’entrainement du jour laissait déjà penser que le gardien avait sa chance de retrouver une place de titulaire, le successeur de Willy Sagnol l’a lui-même confirmé : « J’ai réintégré Jérôme en début de semaine et c’est lui qui jouera. »

« Que Bernardoni avale le fait d’être à Bordeaux »

Un choix fort, alors que Jérôme Prior était cantonné à l’équipe réserve depuis son altercation avec Lamine Sané le mois dernier. « Ce que Prior a fait est inacceptable, a reconnu Ramé, qui a occupé le poste de 1997 à 2011. Maintenant, on est professionnel. » Avec 18 buts encaissés en six journées de L1, les débuts de Paul Bernardoni ont été compliqués sous le maillot au scapulaire.

« Ce n’est pas une sanction par rapport à Paul, tempère le coach. Il faut que tout le monde se responsabilise. Il n’est surtout pas l’unique responsable (parmi les joueurs). Il est arrivé dans un contexte compliqué, il est en sélection (U19) tout de même. C’est un garçon qui a des qualités. Il faut qu’il avale le fait d’être arrivé ici, qu’il travaille. » Il sera donc désormais sur le banc. Les choses changent, pour lui comme pour les autres.

Une méthode différente

"On rigole, on s’amuse, explique André Poko. C’est dans le sourire qu’on retrouve ses valeurs. » Si Ulrich Ramé estime que « la situation reste préoccupante puisque le match de dimanche (face à Bastia) n’est pas passé », ses méthodes semblent plaire. L’ancien gardien délègue l’animation des séances à Pierre Espanol.

Matthieu Chalmé a lui un rôle important dans la communication avec les joueurs. Et les entrainements sont divisés en plusieurs séquences. Les défenseurs s’entrainent ensemble, avant une séance spécifique pour les attaquants. « Une façon d’être proche des joueurs », résume le nouvel entraîneur. C’est peut-être simplement ça, la méthode Ramé.

VD