RMC Sport

Valbuena : « On ne craint personne »

-

- - -

Grand artisan du match nul ramené d’Istanbul, jeudi face à Fenerbahçe (2-2), Mathieu Valbuena se réjouit du début de saison quasi-parfait de l’Olympique de Marseille. Déjà focalisé sur le match de championnat contre Evian, dimanche au Vélodrome, il ne redoute plus aucun adversaire.

Mathieu, après un tel match, cela ne va-t-il pas être un peu difficile dimanche face à Evian-T-G ?

Ça le sera peut-être au début car il faudra remettre la machine en route. C’est dans la tête. On a envie de poursuivre cette série. Cette rencontre face à Fenerbahçe avait un parfum de Ligue des champions. On avait envie de la jouer. Tout le monde s’est arraché pour revenir au score. Il faut louer cet état d’esprit et s’en servir. On est aussi capable de marquer des buts.

Cela vous a-t-il rappelé votre exploit à Dortmund (3-2 en décembre 2011) ?

Oui. Si on avait joué dix minutes de plus, je sentais qu’on pouvait gagner. A la mi-temps, on s’est dit qu’on avait fait de bonnes choses. Etre mené 1-0 nous a paru un peu injuste. A 2-0, on n’a pas lâché. On a eu la force mentale pour revenir au score. Gardons-la.

Sentez-vous monter une certaine pression ?

Je ne sais pas mais on nous prend plus au sérieux. On est passé un peu pour des rigolos. Mais il faut se calmer. On est à Marseille. Quand tout va bien, tout le monde s’enflamme, et quand tout va mal, c’est une catastrophe. Il faudra compter sur nous mais tout reste encore un peu fragile. Il faudra garder cet état d’esprit et continuer à bosser.

« Il y a des signes qui ne trompent pas »

Peut-on dire que l’OM a la plus grosse force collective du championnat et le PSG les meilleures individualités ?

Le PSG, c’est le PSG, avec sa puissance financière et ses stars. Ils sont favoris. Nous, on a une force collective. Du talent aussi. Les joueurs font des efforts les uns pour les autres. Il y a des signes qui ne trompent pas. Quand on a marqué le deuxième but, tout le banc s’est levé pour se féliciter. C’est à cela qu’on voit que le groupe vit bien.

N’avez-vous pas envie de jouer très vite le choc face au PSG ?

Si, mais on a d’autres matches à disputer avant. Il faut mettre de côté cette rencontre pour l’instant. Il y a des points à prendre contre Evian et Valenciennes.

Qu’avez-vous pensé des débuts de Joey Barton ?

Très, très bien. Au-delà de toutes les choses qu’on a pu dire sur lui en dehors du football, cela reste un très un bon joueur. Il a une bonne qualité de passe et une bonne vision du jeu. Il met de l’agressivité, donne beaucoup de coups. Il a joué dans le championnat anglais, il sait ce que c’est que l’impact physique. C’est aussi son jeu. Il va beaucoup nous apporter même s’il n’est pas encore à 100% physiquement.

Peut-on dire que cette année, l’OM craint « dégun » ?

On ne craint « personne », c’est sûr ! On n’était pas favori en début de saison, mais on est l’OM ! On doit faire peur quand les équipes viennent jouer au Vélodrome. On doit retrouver la ferveur qui faisait notre force.