RMC Sport

Ligue des champions: c'est officiel, PSG-Dortmund à huis clos

Comme craint ces dernières heures, le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund, prévu ce mercredi (21h sur RMC Sport) 1, se disputera à huis clos comme l'a confirmé ce lundi matin la préfecture de police.

La mauvaise nouvelle est tombée ce lundi matin pour le Paris Saint-Germain et ses supporters. Le huitième de finale retour de Ligue des champions prévu ce mercredi (21h sur RMC Sport 1), se disputera bien à huis clos comme l'a confirmé la Préfecture de police. 

>> PSG-Dortmund en direct et en exclusivité, c'est sur RMC Sport. Découvrez nos offres

"En application des mesures annoncées en conseil de défense hier soir, le préfet de Police a décidé que le match entre le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund se déroulera à huis clos", a annoncé ce lundi sur Twitter la Préfecture de police en raison des risques liés à l'épidémie de nouveau coronavirus. 

Les mauvaises nouvelles s'enchaînent 

Le Paris Saint-Germain va donc devoir inverser la tendance au Parc des Princes sans le soutien de son public, après avoir perdu le match aller le 18 février dernier (2-1). C’est une mauvaise nouvelle de plus pour le club de la capitale, déjà privé de match samedi dernier après le report de la rencontre face à Strasbourg en Ligue 1, pour des mesures sanitaires aussi en raison de l’épidémie de coronavirus, qui touche notamment le Bas-Rhin obligeant le préfet à prendre cette décision. 

Les joueurs parisiens avaient néanmoins fait le déplacement à Strasbourg, avant d'apprendre sur le tarmac de l'aéroport le report de ce qui devait être la dernière rencontre avant l'affrontement européen. Les dirigeants du PSG souhaitaient eux jouer à huis clos à Strasbourg, une demande qui n'a pas abouti. 

Interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes 

La décision est tombée ce lundi matin après une réunion au ministère des sports, qui a reporté également France-Irlande prévu samedi prochain dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Ces décisions font suite à l'annonce dimanche du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, confirmant l'interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes en France en raison de la propagation du coronavirus. Une décision finalement lourde de conséquences pour le Paris Saint-Germain. 

GL