RMC Sport

Real-PSG: la boulette de Trapp et l’énorme raté de Cavani

-

- - -

S’il a eu beaucoup plus d’occasions que le Real Madrid, ce mardi en phase de poules de la Ligue des champions, le PSG s’est toutefois incliné sur la pelouse du Bernabeu (1-0). Une soirée où Zlatan, Cavani et Trapp ont joué de maladresse et un peu de malchance.

Que la nuit va être longue pour les joueurs du PSG. Très certainement auteurs de leur plus belle première période de la saison, les Parisiens ont eu beaucoup d’occasions sur la pelouse du Real Madrid (1-0), tout heureux de remporter cette rencontre sur un but gag de Nacho.

Les deux grosses occasions de Zlatan

Auteur d’un très gros début de match, les hommes de Laurent Blanc ont vu Zlatan Ibrahimovic s’offrir deux énormes occasions devant le but de Keylor Navas. Parfaitement servi par Maxwell dans la surface, le Suédois a d’abord enroulé sa frappe, passée à un souffle du poteau gauche du but madrilène (21e, 0-0). La star parisienne a ensuite vu son coup franc aux 30 mètres passer encore à quelques centimètres de ce même montant gauche (28e, 0-0).

La boulette de Trapp

Alors que le PSG étouffait littéralement un Real Madrid méconnaissable, Kevin Trapp s’est malheureusement troué ! Sur une frappe de Modric contrée par la jambe de Thiago Silva, l’Allemand est parti à l’aventure, croyant pouvoir récupérer le ballon. Une bien mauvaise inspiration. Opportuniste, Nacho, tout juste entré en jeu, a profité de sa fébrilité pour le devancer et pousser le cuir dans le but déserté. Avec un maximum de réussite (34e, 1-0).

L’énorme raté de Cavani

Juste avant la pause, le PSG a bien failli faire oublier la triste boulette de son portier. Parfaitement servi dans la profondeur par Di Maria, Edinson Cavani a totalement manqué son duel face Keylor Navas, loupant de façon inexplicable sa balle piquée (45e, 1-0).

La barre de Di Maria

Le PSG a joué de malchance jusqu’au bout de cette soirée madrilène… Sur un coup franc aux 20 mètres, Angel Di Maria a vu sa frappe enroulée frapper le haut de la barre de Keylor Navas (88e, 1-0). Décidemment, quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas !

RMC Sport