RMC Sport

Arsenal-Manchester City: les tops et les flops

Özil, Walcott et Giroud

Özil, Walcott et Giroud - AFP

Grâce à des buts de Walcott et Giroud, Arsenal a dominé Manchester City ce lundi, en clôture de la 17e journée de Premier League (2-1). Emmenés par un Özil de gala, les Gunners se sont surtout appuyés sur une rigueur défensive remarquable pour revenir à trois points du leader Leicester.

TOPS

Mesut Özil

Avec lui, le football devient simple, très simple. Un appel dans la surface de Theo Walcott ? L’international allemand s’exécute et se retrouve directement à l’origine du premier but d’Arsenal. Olivier Giroud prend l’intervalle ? Pas de souci, Özil dépose le ballon dans la course du Français, qui n’a plus qu’à conclure face à Joe Hart. Lundi soir, l’ancien meneur de jeu du Real Madrid était en mode caviar. Et une fois encore en ce moment pour les Gunners, ce sont de ses pieds qu’a jailli la lumière. Sorti frustré (76e) mais sous les applaudissements mérités de l’Emirates Stadium.

Theo Walcott

Dans un match qui ronronnait un peu, il a eu l’éclair de génie pour faire basculer la rencontre du bon côté : celui d’Arsenal. Servi sur le côté gauche de la surface, Theo Walcott a repiqué et dans un angle pourtant pas simple, a expédié une merveille de frappe enroulée dans le filet opposé de Joe Hart, trop court. L’international anglais a marqué sur sa première frappe (le 100e but des Gunners en 2015 !), la première également des Gunners dans ce match. Ses courses et ses appels ont régulièrement donné le tournis à la défense de City.

Laurent Koscielny

On aurait aussi pu lui associer Olivier Giroud tant le Français a effectué un abattage défensif impressionnant, ce qui lui aura valu une petite chanson de la part des supporters d’Arsenal, avant qu’il n’inscrive le but du break entre les jambes de Joe Hart. Mais le défenseur central de l’équipe de France a rayonné pendant 82… minutes et la réduction de l’écart de Yaya Touré. Propre dans sa relance, autoritaire dans les airs comme au sol, il a lui aussi reculé en fin de match. Mais même à cet instant, il n’a pas semblé fébrile devant la pression des Citizens.

FLOPS

Eliaquim Mangala

Vincent Kompany était absent ce lundi soir, toujours sur blessure. Et cela s’est bien vu, surtout une fois qu’Arsenal a mis le pied sur l’accélérateur. Eliaquim Mangala n’a pas fait oublier son capitaine contre les Gunners. Imprécis dans sa relance, l’international français, après une bonne demi-heure pourtant, a sombré. Systématiquement en retard sur Campbell et Giroud, Mangala est aussi fautif sur le deuxième but puisque c’est son dégagement raté qui l’amène. Sale soirée.

Sergio Agüero

Le Kun effectuait son retour dans le onze titulaire de City. Fallait-il le faire jouer ? Et est-ce que Manuel Pellegrini pouvait se passer de son goleador argentin ? Autant de débats qui feront les choux gras de la presse sportive anglaise mardi matin. Toujours est-il qu’Agüero n’avait pas les jambes pour peser dans ce match. L’ancien joueur de l’Atlético Madrid n’a pas frappé au but et ne s’est pas procuré la moindre occasion. Et pour ne rien arranger, l’intéressé est sorti blessé après un contact avec Monreal.

City cale encore contre un gros

Une victoire contre Chelsea, OK. Mais un nul contre United. Une défaite à Tottenham (4-1), une autre contre Liverpool (1-4) et depuis lundi, encore une autre face à Arsenal (2-1). Cette saison, City ne brille pas particulièrement lors des gros matches. Complètement atone et dominée par des Gunners ulra-réalistes (deux buts sur leurs deux premières frappes pour les joueurs de Wenger), la formation de Manuel Pellegrini ne se sera réveillée qu’en fin de match, grâce à son taulier Yaya Touré. Plus frappant encore : alors qu’Arsenal était en proie à la panique dans le money-time, les Citizens n’ont jamais su l’exploiter ni appuyer à où ça faisait mal, poussant vers le but de Cech sans la moindre idée directrice.

LES NOTES 

Arsenal

Cech 6

Bellerin 6

Mertesacker 6

Koscielny 6,5

Monreal 6,5

Flamini 6

Ramsey 7

Campbell 6,5 (remplacé par Gibbs, 70e)

Özil 8 (remplacé par Oxlade-Chamberlain, 76e)

Walcott 7 (remplacé par Chambers, 88e)

Giroud 7

Manchester City

Hart 5

Sagna 5

Otamendi 4,5

Mangala 4

Kolarov 4

Fernandinho 5

Touré 6

De Bruyne 5,5

Silva 4 (remplacé par Navas, 73e)

Delph 3,5 (remplacé par Sterling, 46e)

Agüero 3 (remplacé par Bony, 63e)