RMC Sport

Leeds: ouf, Bielsa ne démissionne pas après le "spygate"

Marcelo Bielsa

Marcelo Bielsa - AFP

Grosse inquiétude chez les fans de Leeds United ce mercredi à l'annonce d'une conférence de presse surprise. Mais finalement l'entraîneur du leader de la deuxième division anglaise ne quitte pas le club malgré le scandale du "spygate".

Ils vont pouvoir profiter de la folie Bielsa un peu plus longtemps. Les fans de Leeds united étaient en panique depuis le début de l'après-midi et l'annonce d'une conférence de presse surprise de Marcelo Bielsa, tout ça sur fond de "spygate", un scandale qui touche le club du nord de l'Angleterre depuis vendredi dernier. A la veille du choc face au Derby County de Frank Lampard (remporté 2-0 par Leeds samedi), la mise en place tactique de Derby avait été interrompue par l'arrivée de la police, obligée de mettre la main sur un homme en possession d'une paire de jumelles. Un homme finalement reconnu comme étant employé par Leeds United. 

Interrogé avant la partie par Sky Sports, Marcelo Bielsa a assumé ce comportement très peu fair-play: "C'est vrai qu'il y avait quelqu'un de Leeds United (à l'entraînement de Derby). Je suis le seul responsable de cet incident. Peu importe de savoir si c'est illégal ou légal, mais plutôt si c'est bien ou pas", a-t-il déclaré.

Autant dire qu'à l'annonce de cette conférence surprise, 24h avant la traditionnelle conférence de presse d'avant-match les fans de Bielsa n'étaient pas rassurés. La cote d'un départ de Bielsa était d'ailleurs de 11/4. Mais l'entraîneur argentin s'est chargé de les rassurer dès le début de la conférence de presse. S'il a convoqué cette conférence de presse, c'est pour ne pas polluer celle de jeudi, centrée sur le jeu. Il en a profité pour réaffirmer qu'il était le seul responsable du "spygate" et indiqué que d'autres entraîneurs en font de même.

Un départ aurait fait très mal à Leeds United, épicentre du tremblement de terre Bielsa cette saison en Angleterre. En tête du Championship avec 54 points en 27 journées, le technicien argentin, aussi apprécié que controversé, les supporters de l'OM et de Lille s'en souviennent, était célébré pour le jeu flamboyant qu'il a mis en place à Leeds. 

PK