RMC Sport

Premier League: Huddersfield est-il déjà condamné à la descente?

UN CLUB, UNE QUESTION - Après un Mondial de folie, la Premier League reprend ses droits le 10 août sur RMC Sport 1, avec un match entre Manchester United et Leicester pour ouvrir la saison (21h, en direct sur RMC Sport 1). Pour faire grimper la température, il est temps de se pencher sur les 20 pensionnaires de l’élite anglaise. Aujourd’hui, zoom sur Huddersfield. Promus l’an passé, les Terriers ont arraché leur maintien de justesse en fin de saison.

Fait rare en Premier League, aucun club promu lors de la saison 2017-18 ne s’est trouvé relégué en Championship. Même le club d’Huddersfield dont le parcours en Premier League s’est parfois transformé en véritable chemin de croix. Un match nul contre Chelsea (1-1) au début du mois de mai avait assuré l’avenir des Terriers dans l’élite. Pour la campagne 2018-19, l’équipe dirigée par David Wagner entend bien décrocher son maintien le plus tôt possible mais cela s'annonce compliqué.

Huddersfield dynamite le mercato

L’an passé, Huddersfield avait détonné lors du mercato en recrutant 14 joueurs pour son retour en première division. La direction avait alors déboursé plus de 50 millions d’euros pour se constituer un effectif digne de la Premier League. Rebelote pendant l’été 2018. Depuis l’ouverture de l’actuel mercato, les Terriers ont repris leur frénésie d’achats avec les signatures de Ramadan Sobhi (Stoke City), Florent Hadergjonaj (Ingolstadt), Juninho Bacuna (Groningen), Erik Durm (Dortmund) ou encore Ben Hamer (Leicester).

David Wagner a également choisi d’enrôler définitivement deux anciens de Ligue 1, Jonas Lossl et Terence Kongolo, prêtés la saison dernière. Le technicien allemand doit rapidement peaufiner les automatismes avant le début du championnat. Mais avec toutes ces nouvelles têtes, cela pourrait se révéler plus compliqué que prévu. Attention à ne pas céder à la folie des grandeurs avec un effectif aussi pléthorique.

Le foot version Wagner a peiné

L’an passé, la "légion étrangère" des Terriers a connu de nombreuses difficultés pour mettre en place un football alléchant. La quinzaine de nationalités présentes dans le vestiaire n’a peut-être pas aidé le développement d’un jeu ambitieux. Mais David Wagner, l’ancien adjoint et grand ami de Jürgen Klopp entend ne rien lâcher toute la saison. L’an passé il avait fait du pressing sa marque de fabrique en Premier League, mais cela n’avait pas suffi et ses joueurs ont ensuite accusé le coup sur le plan physique.

Passé un début de saison 2017-18 honorable et une dixième place du classement après la 12e journée, Huddersfield a lentement décliné mais s’est sauvé contre Chelsea en mai (1-1). Un problème de fraicheur surement pendant la deuxième moitié de saison. David Wagner ajustera sans doute sa tactique pour viser le maintien.

Wagner: "Favori pour la relégation"

Si rien n’est encore joué, le technicien allemand se montre assez peu optimiste. Ainsi mi-juillet, le patron des Terriers s’est confié sans ambiguïté. "Nous serons probablement parmi les favoris pour la relégation, a indiqué l’entraineur auprès de Sky Sports. Mais nous avons prouvé plusieurs fois que les cotes et les pronostics ne comptaient pas. L’important c’est ce qu’il se passe sur le terrain et là nous donnerons le meilleur de nous-mêmes."

Avec deux premières journées compliquées contre Chelsea et Manchester City, les Terriers devraient rapidement être fixés. En cas de bons résultats contre des favoris pour le titre, Huddersfield pourrait frapper un grand coup dans la course au maintien. Avec deux défaites d’entrée, la mission sauvetage prendrait du retard. Pour la réussir, Steve Mounié et ses partenaires devront tout donner. Rester en Premier League ça se mérite.

JGL