Des supporters parisiens
 

Accusés de divers faits de violence lors d'une rixe contre des ultras rémois en 2016, treize ultras parisiens ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Troyes à des peines allant jusqu'à dix mois de prison ferme. Chaque peine est assortie d'une interdiction de séjour dans l'Aube pendant deux ans.

 

Votre opinion

Postez un commentaire