RMC Sport

SC Toulon: nouveau rebondissement, Boudjellal renonce au rachat?

Le feuilleton de la reprise supposée du Sporting Club de Toulon par Mourad Boudjellal connaît un nouvel épisode mouvementé. Alors que les positions de l’ancien propriétaire du RCT et de Claude Joye semblaient s’être rapprochées vendredi, Boudjellal pourrait jeter l’éponge après les propos lundi de l’actuel propriétaire du club varois.

Le Sporting Club de Toulon n’avait plus autant été mentionné dans la presse depuis 1993, date de sa dernière saison en première division. Mais les raisons de suivre l’actualité du club varois ne sont guère réjouissantes. Sur le plan sportif, la petite embellie née la saison passée de la montée en National a vite fait place à un nouvel exercice délicat avec une dernière position au classement et une relégation en National 2 actée par l’arrêt des championnats en raison de la crise du coronavirus.

En coulisses, la volonté de rachat de Mourad Boudjellal a agité le club depuis plusieurs mois, mais une issue favorable semblait se dessiner. Vendredi, l’ancien patron du RCT et l’actuel propriétaire du SCT, Claude Joye, actaient un accord pour un audit du club. "C’est un pas important, a reconnu à l’antenne de RMC Mourad Boudjellal, dimanche. Parce qu’un audit, ça va nous donner une vision réelle du club. Et ça pourra permettre ensuite de s’asseoir ou de ne pas s’asseoir à la table des négociations en fonction du résultat de l’audit."

"Désolé amis Toulonnais"

Mais lundi soir, Claude Joye publiait un communiqué aux propos étonnants, assurant notamment que Boudjellal n’avait jamais été acheteur et parlait d’une simple collaboration. "Nous nous sommes rencontrés une première fois le 7 février dernier afin d’évoquer les objectifs et intérêts de chacun. (…) Je lui ai exprimé ne pas être vendeur mais être intéressé par sa venue, notamment en raison de son fort potentiel médiatique et économique, indique Joye sur le site du club. Lui, n’ayant jamais exprimer la volonté de racheter le club, nous a proposé un modèle de collaboration sur lequel nous avons trouvé un accord oral lors de notre second rendez-vous fin Février. Dès lors, nous avons eu de nombreux échanges pour mettre à l’écrit ces conditions et c’est ainsi que nous nous sommes revus ce vendredi pour signer un accord de confidentialité lui permettant de réaliser un audit structurel pendant une période de 2 semaines maximum."

Mourad Boudjellal a pourtant à de maintes reprises affirmé sa volonté claire de rachat du club. Une volte-face de Joye qui a provoqué un tweet lourd de sens de l’ancien propriétaire du RCT. "Désolé amis Toulonnais", a-t-il écrit en accompagnant son message du clip de la chanson de Daniel Balavoine, ‘Au Revoir’. Boudjellal et le SCT, c’est désormais fini?

MI