RMC Sport

La charge de Materazzi contre Thuram sur le racisme en Serie A

Marco Materazzi n'a pas vraiment apprécié les dernières déclarations de Lilian Thuram au sujet des débordements racistes survenus en Serie A, et a tenu à le faire savoir. A sa façon.

Même retraité des terrains depuis 2014, Marco Materazzi ne se prive pas de lâcher quelques gros tacles de temps en temps. Sa dernière cible ? Lilian Thuram. Invité du Festival du Sport de Trente, au nord-est de l’Italie, il n’a pas épargné l’ancien défenseur des Bleus et de la Juventus Turin, lui reprochant ses dernières déclarations sur les débordements racistes en Serie A.

"En Italie, c'est la même situation qu'il y a 25 ans, je vois beaucoup d'hypocrisie. Le racisme est un piège, une idéologie politique qui perdure parce qu'il y a des gens qui en profitent. Pour le vaincre, il faut briser les préjugés. (…) Dans le monde du football, il y a ces habitudes, les joueurs blancs et les entraîneurs blancs peuvent faire beaucoup. Si vous ne faites rien, cela signifie que vous acceptez un état de fait. Les joueurs doivent dire : oui, il y a du racisme en Italie. Et vous dites cela parce que vous aimez l'Italie et que vous voulez changer les choses", a expliqué en début de semaine Thuram, invité du même festival, dans des propos rapportés par la Gazzetta dello Sport.

Déjà en désaccord en 2006

Il a donc eu droit en retour à une charge de Materazzi. "Je suis contre le racisme, mais Thuram n'a jamais quitté un stade quand ça chantait ‘Materazzi fils de pu**’. C'est de la discrimination, pour les blancs, pour les noirs et aussi pour les fils de pu**", a-t-il lancé. Quinze ans après, l’ex-défenseur central de l’Inter n’a peut-être pas digéré les critiques formulées à son encontre par Thuram quelques jours après la finale de la Coupe du monde 2006 perdue par la France contre l’Italie. Thuram avait estimé, dans un entretien donné aux Inrockuptibles, qu’un joueur comme Materazzi, "c'est une maladie, ça ne devrait pas exister". "Il donne une image négative du football et il n'a pas besoin de ce type d'attitude parce que c'est plutôt un très bon joueur. Le football, c'est un jeu et on respecte les règles du jeu. Cela sert à quoi de gagner si on a triché? A rien", avait ajouté le recordman des sélections en équipe de France.

"Thuram aurait mieux fait de souligner que ce n'est pas la première fois que Zidane commet certaines erreurs, plutôt que de chercher un alibi à tout prix, en m'accusant avec les habituels lieux communs", lui avait alors répondu Materazzi, en référence au coup de tête que lui avait infligé Zidane en finale du Mondial.

RR