RMC Sport

Antonetti : « J’ai les joueurs pour faire le métier pendant un mois »

Le technicien rennais ne craint pas ce mois de janvier où il sera privé de deux de ses cadres partis à la CAN.

Le technicien rennais ne craint pas ce mois de janvier où il sera privé de deux de ses cadres partis à la CAN. - -

Le technicien de Rennes ne s’alarme pas du départ d’Asamoah Gyan (Ghana) et d’Ederson Uwa Echiejile (Nigéria) à la Coupe d’Afrique des Nations.

Frédéric, que vous inspire cet exode vers la CAN des joueurs africains évoluant dans le championnat de France ?
Je comprends l’Afrique qui a la CAN tous les deux ans pour développer ses installations. Mais est-ce que c’est la bonne date le mois de janvier ? Ils disent qu’ils ne peuvent pas jouer en juin, mais pourquoi font-ils les éliminatoires au mois de juin ? Il y a des choses à trouver.

Comment allez vous gérer les départs d’Asamoah et Echiejile ?
On espère que Jimmy Briand retrouvera toutes ses possibilités. Vous savez que le retour de Briand était une de mes conditions en début de saison. Bon, il n’a pas encore retrouvé la plénitude de ses moyens… Il y a Sow, Bangoura, Kembo-Ekoko, des joueurs qui peuvent faire le travail pendant un mois.

Vous attendiez vous en arrivant à Rennes à jouer avec une équipe amputé en janvier ?
Ça m’est déjà arrivé. Et paradoxalement, c’est là que j’ai fait mes meilleurs résultats. Il y a deux ans avec Nice, on avait perdu cinq titulaires et on avait gagné avec des jeunes, alors… Quant on commence à être un peu vieux dans le métier, on arrive à gérer tout ça.

La rédaction - Pierre-Yves Leroux