RMC Sport

Atlético Madrid : Simeone veut entraîner la Lazio

Atlético Madrid : Simeone veut entraîner la Lazio

Atlético Madrid : Simeone veut entraîner la Lazio - AFP

Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético Madrid, assure qu’il dirigera un jour un autre de ses anciens clubs. La Lazio Rome, en l’occurrence.

Le cœur de Diego Simeone vibre encore pour ses ex. L’entraîneur argentin de l’Atlético Madrid, champion d’Espagne et finaliste de la Ligue des champions la saison dernière après y avoir évolué en tant que joueur, a déjà une idée précise quant à l’une de ses prochaines expériences. Pour un magazine spécialisé dans l’actu du club romain (Lazialità), « el Cholo » déclare sa flamme à la Lazio. Un club où il a joué de 1999 à 2003, avec un titre de champion d’Italie pour apogée (2000).

« J’ai beaucoup d’amis à Rome. Je suis sûr qu’un jour, j’entraînerai la Lazio, parce que c’est la vie, explique Diego Simeone. C’est déjà arrivé avec l’Atlético, où j’avais joué et tout donné, donc ça pourrait aussi arriver avec la Lazio. Je suis convaincu que vous retournez toujours où vous avez un passé en tant que joueur. »

« Seulement une question de temps »

« La Lazio a été une partie incroyable de ma carrière, poursuit l’Argentin. J’ai passé quatre années merveilleuses. On avait un groupe qui a changé la philosophie du foot italien. Avant nous, il y avait toujours eu la Juve et le Milan. L’histoire a changé avec nous et on a ouvert la voie à d’autres. » Si la Lazio retrouve des couleurs cette saison, avec sa 3e place en Serie A à quatre journées de la fin, elle est pourtant loin de pouvoir rivaliser avec les meilleures équipes européennes.

Mais cela ne semble pas effrayer Diego Simeone. « Je retournerai à la Lazio, répète le technicien argentin. C’est seulement une question de temps. Aujourd’hui, je suis heureux à l’Atlético Madrid. Mais la vie est longue et un jour, je serai avec vous (les supporters de la Lazio, ndlr), habillé tout en noir, comme j’aime. » S’il vient de prolonger avec l’Atlético jusqu’en 2020, « el Cholo » voit l’avenir en bleu ciel.