RMC Sport

Barton, le pari fou de l’OM

Joey Barton

Joey Barton - -

Après plusieurs jours de discussions, Joey Barton, présent ce mercredi à Marseille, s’engagera ce jeudi avec l’OM pour un prêt d’un an. Avec l’arrivée du milieu de terrain anglais, le club phocéen s’offre un joueur de qualité mais à la réputation sulfureuse.

Joey Barton ne pouvait plus reculer. Il est enfin Marseillais. Après des jours de rumeurs, de démentis et de… tweets, le milieu de terrain anglais est prêté pour un an à l’OM. Arrivé en jet privé ce mercredi en début d’après-midi à l’aéroport de Marignane, le joueur de 29 ans a filé à la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM. T-shirt noir, veste beige, le sulfureux milieu de terrain, tout sourire, a rencontré l’état-major olympien composé notamment de Vincent Labrune, José Anigo et Elie Baup. Une entrevue que Barton avait annoncé sur Twitter d’un simple : « En route to Marseille ». Suffisant pour mettre le feu à la cité phocéenne.

Peu avant 20h, Willie McKay, l’agent de Barton, confirmait à RMC Sport le prêt pour une saison de son joueur, qui passait alors sa visite médicale. L’OM prendra en charge la moitié du salaire de l’international anglais, qui avait fait part depuis de nombreuses semaines de son envie de rejoindre le club champion d’Europe 1993. « Tout le monde le sait, je veux venir ici, a-t-il répété à sa sortie d’avion. Je suis venu pour voir le terrain et le club. Il y a quelques formalités à régler. QPR et Marseille peuvent arriver à un accord. En tout cas, je l’espère. » A son départ de la Commanderie, l’ancien Londonien est même venu tester sa popularité en venant saluer les supporters présents. 

L’arrivée de l’ancien joueur de Newcastle compense le départ de Stéphane Mbia, qui va effectuer le chemin inverse et rejoindra les Queens Park Rangers. « Barton, tout le monde le connait. Il a une grosse activité sur le terrain, soulignait Elie Baup lors de sa conférence de presse de l’après-midi. Mon idée de jeu, c’est de récupérer le ballon très vite en exerçant un gros pressing. Barton a le profil pour ça. »

Sur les terrains de Ligue 1 à la mi-novembre

Reste que l’OM devra désormais composer avec le passif plutôt lourd du joueur. Suspendu 12 matchs pour une double agression lors de la dernière journée de Premier League la saison passée, le natif de Liverpool verra sa sanction être transposée en Ligue 1. Il ne devrait donc pouvoir fouler les pelouses du championnat français que le 17 novembre, lors de Bordeaux-OM. Si les Olympiens se qualifient ce jeudi pour la phase de poules de la Ligue Europa, Barton devrait toutefois pouvoir porter le maillot bleu et blanc un peu plus tôt. « Un joueur de caractère est souvent nécessaire dans un groupe, a expliqué Elie Baup. En plus de son talent, j’espère qu’il va amener une autre dimension à ce niveau-là. »

Outre-Manche, les frasques du joueur formé à Manchester City alimentent depuis plusieurs années la rubrique fait divers des quotidiens. Après avoir passé à tabac son coéquipier français Ousmane Dabo, il avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis et douze matchs de suspension. En dehors du terrain, le « Bad Boy » a également une vie quelque peu dissolue. Pour une violente bagarre à la sortie d’un bar à Liverpool en 2007, il a été condamné à six mois de prison ferme. Un événement qui s’est de nouveau produit en juin dernier, sans conséquence pénale… pour le moment. Barton-Marseille, le cocktail risque bien d’être explosif.

Le titre de l'encadré ici

Avec Mendes, l’OM tient son défenseur|||

Priorité absolue d’Elie Baup pour ce mercato, l’arrivée d’un défenseur central est désormais acquise avec la signature pour quatre ans du Brésilien Lucas Mendes. Capable d’évoluer dans l’axe et sur le côté gauche, le joueur de 22 ans, qui n’a porté que le maillot de Coritiba, son club formateur, vient renforcer un secteur appauvri par le départ de Cesar Azpilicueta et celui de Stéphane Mbia. « Il a des qualités physiques intéressantes et des qualités techniques, qui, je pense, lui permettront de s’imposer chez nous », explique Jean-Philippe Durand, qui suit le joueur depuis environ deux ans pour le compte de l’OM. Doté d’un solide gabarit (1,84m, 80kg), la deuxième recrue du club après Florian Raspentino, possède un profil comparable à celui de Gabriel Heinze, qui a porté les couleurs de l’OM de 2009 à 2011. « Il est très rigoureux, respectueux dans le domaine tactique, bon dans les duels, ce qui n’est pourtant pas la marque de fabrique des latéraux brésiliens », souligne Durand.

Alexandre Alain avec Mohamed Bouhafsi et Florent Germain