RMC Sport

Boudebouz : « L’OM doit vendre pour payer ma clause »

Ryad Boudebouz

Ryad Boudebouz - -

Invité de Luis Attaque ce mercredi sur RMC, Ryad Boudebouz a confirmé son envie de rejoindre l’OM. Le Sochalien, dont la clause de départ a été fixée à 6 millions d’euros, est dépendant des ventes marseillaises.

La tentation Marseille
« Mon souhait, c’est de partir. Mais, si au 4 septembre, il n’a pas d’offre, je ne peux pas aller me présenter dans un club en disant ‘‘prenez-moi’’. J’attends une offre mais s’il n’y en pas, je resterai à Sochaux, Je souhaite rester en France. Si je dois partir à l’étranger, je le ferai. Mais, à l’heure actuelle, le seul club avec lequel j’ai réellement eu des contacts, c’est Marseille. On m’a dit d’attendre un peu. Ils veulent d’abord vendre un joueur pour pouvoir payer ma clause. Elle a été fixée à 6 millions d’euros. Marseille, c’est un challenge qui m’attire beaucoup. C’est une équipe qui me donne envie. J’ai vu José Anigo et Vincent Labrune dans les couloirs du Vélodrome mais je ne me suis pas attardé (le week-end dernier, lors d’OM-Sochaux, ndlr). Certains supporters m’ont applaudi. Ils savent que j’ai envie de venir. »

Exemplaire avec Sochaux
« N’importe quel joueur en France se doit d’être exemplaire avec son club. Sochaux est le club qui m’a formé. Je leur dois beaucoup. Je suis encore à fond avec eux. Tant que je suis là, ce sera le cas. Marvin Martin (transféré à Lille, ndlr) me manque beaucoup. Depuis que j’ai repris, je suis toujours à bloc. Je n’ai raté aucun entraînement, j’ai fait toute la préparation pour être prêt dès le début du championnat. C’est le coach (Eric Hély, ndlr) qui fait les choix. Depuis tout jeune, j’aime prendre des responsabilités. Si je reste, je vais essayer de prendre le jeu à mon compte. Quand je joue, j’aime avoir le ballon et faire jouer toute l’équipe. »

Lutter pour le maintien
« Depuis quelques années, Sochaux lutte pour le maintien. Il va falloir s’accrocher et être attentif sur coups de pied arrêtés. L’équipe a beaucoup de qualités. On a un groupe qui ne triche pas et qui travaille beaucoup. Ça me fait mal de les voir prendre des buts aussi bêtes. A l’entraînement, tout le monde se donne. J’espère qu’on va vite prendre des points pour ne pas se mettre en danger. J’ai confiance en cette équipe. Il y a des jeunes qui ont de la qualité. On a tendance à dire que la génération Sochaux, c’est Martin-Boudebouz, mais les jeunes arrivent derrière. »

La sélection algérienne
« L’objectif est la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations. Il faudra gagner face à la Libye. Avec Vahid Halilhodzic (le sélectionneur de l’Algérie, ndlr), on travaille beaucoup. Je n’ai jamais vu un coach comme ça. C’est très dur, les séances d’entraîneur durent 3h-3h30. Le coach profite de faire de longues séances car nous n’avons pas trop de temps en sélection. »