RMC Sport

Brandao rebondit chez les Verts

Brandao

Brandao - -

Laissé libre par l’OM au printemps dernier, Brandao s’est engagé pour deux ans en faveur de l’AS Saint-Etienne ce lundi soir. Le Brésilien, souvent décrié, avait été un héros marseillais à plusieurs reprises.

Brandao n’est pas encore un ange, mais il est vert. Saint-Etienne a officialisé sa signature ce lundi soir d’un contrat de deux ans. « Tout le monde connaît les qualités de Brandao. C’est un joueur qui ne ménage pas ses efforts, un guerrier qui ne recule pas devant le combat. Son état d’esprit va l’aider à se fondre rapidement dans notre collectif, souligne Roland Romeyer, le président du directoire, sur le site officiel du club. Tout au long de sa carrière, il a marqué des buts importants. J’ai en mémoire son but contre l’OL, la saison dernière, en finale de la Coupe de la Ligue et celui contre l’Inter Milan qui a permis à l’OM d’atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions. Son palmarès parle pour lui, c’est un compétiteur. »

A 32 ans, le challenge est de taille pour l’ancien joueur du Shakhtar Donetsk. « Je vais donner le maximum sur le terrain, assure le champion de France 2010 avec Marseille. Je veux marquer beaucoup de buts et mouiller le maillot pendant 90 minutes. Je remercie tout le monde d’avoir permis ma venue à Saint-Etienne. » Souhaité par l’entraîneur stéphanois, Christophe Galtier, le natif de Sao Paulo est prêt à relever le défi. Auteur de 7 buts en 26 matchs toutes compétitions confondues la saison dernière avec l’OM, Brandao va certainement encore peser sur les défenses de Ligue 1 avec son physique puissant et athlétique (1m89, 78kg).

Il a qualifié l’OM en Ligue Europa

Avec le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, orphelin de Florent Sinama-Pongolle (reparti au Real Saragosse), Brandao va trouver un parfait complément sur le papier. Reste à savoir comment il sera accueilli à Geoffroy-Guichard. Une chose est sûre, le meilleur buteur du championnat d’Ukraine 2006 (15 buts, ndlr) aura à cœur de montrer aux dirigeants marseillais qu’ils se sont trompés en le laissant partir. Même s’il a souvent endossé le costume de « sauveur » à Marseille, Brandao a souvent été décrié pour sa maladresse devant le but. De fait, il n’a pas convaincu les dirigeants phocéens de le garder une saison supplémentaire.

Pourtant, alors que Didier Deschamps cherchait des pistes en attaque pour le mercato hivernal, un seul nom était revenu sur le devant de la scène en janvier dernier. Le sien. Début 2012, « Monsieur Coupe de la Ligue » (7 buts en 8 matchs avec l’OM, ndlr) refaisait son apparition au Vélodrome, dix mois après avoir été accusé de viol et s’être exilé au Brésil. Entre stupeur et joie, les supporters étaient partagés. Et puis le 14 avril, son but en finale de la Coupe de la Ligue face à Lyon (1-0) permettait à l’OM de remporter la compétition et de se qualifier pour la Ligue Europa. Quand les Verts viendront au Vélodrome le 22 décembre, c’est peut-être ce dont les supporters marseillais se souviendront.

Xavier Martel