RMC Sport

Ceara : « Je ne voulais pas quitter le PSG »

-

- - -

Sur l’antenne de RMC, le nouveau latéral droit du club brésilien de Cruzeiro, Marcos Ceara (32 ans), a évoqué son départ à contrecœur du PSG et l’échec des négociations avec Saint-Etienne. Entretien.

Marcos, êtes-vous heureux d’être de retour au Brésil ?

Oui, je suis content. Mais c’était difficile de quitter la France. Ma famille s’était habituée à vivre ici. Il faut s’adapter à notre nouvelle vie au Brésil, à mon nouveau club.

Vous avez eu des contacts avancés avec Saint-Etienne. Pourquoi ne pas avoir rejoint les Verts ?

Il y a eu quelques entretiens téléphoniques avec le coach (Christophe Galtier, ndlr) et le directeur du club. J’attendais un meilleur contrat pour moi et ma famille. Je ne suis pas encore retraité. Je vis encore du football. Je voulais concilier deux choses : garder le plaisir de jouer au foot et bien gagner ma vie. Au final, la proposition de Saint-Etienne ne m’a pas plu du tout.

N’êtes-vous pas triste de quitter le PSG alors qu’un de vos compatriotes, Thiago Silva, vient d’arriver ?

Je suis d’abord triste d’avoir quitté le PSG. Je ne souhaitais pas du tout quitter le club. Bien sûr que cela aurait été bien de jouer avec Thiago et d’autres brésiliens, mais ce n’est pas moi qui ai décidé. Son arrivée est logique. Paris a les moyens de recruter de très grands joueurs. Thiago Silva en fait partie. Ils ont réussi un très grand coup. J’espère que Paris sera champion de France et ira loin en Ligue des champions. Paris est toujours dans mon cœur. Je suis son premier supporter.

Vous aviez prolongé votre contrat peu de temps avant votre départ…

J’ai effectivement prolongé lorsque Leonardo est arrivé au PSG (en 2011). J’avais eu une proposition de Santos mais il n’avait pas voulu que je rentre au Brésil. Du coup, il m’a proposé un an de contrat en plus. Il a ensuite réfléchi et a dû un peu le regretter car il avait besoin d’une place pour un extra-communautaire. C’était plus facile pour le club de se séparer de moi pour s’attaquer à Thiago Silva.