RMC Sport

Chalmé : « Je suis pro Chamakh »

Les co-équipiers de Marouane Chamakh et son entraîneur Laurent Blanc se sont exprimés ce jeudi soir sur la situation de l’attaquant marocain, qui souhaite toujours quitter Bordeaux pour rejoindre la Premier League.

Marouane Chamakh a été autorisé par le staff girondin à ne rentrer de son match amical avec la sélection marocaine (1-1 contre le Congo) que ce jeudi soir. Et alors que l’attaquant marocain était absent de l’entraînement au Haillan, ses co-équipiers Wendel et Chalmé, et son entraîneur Laurent Blanc, se sont exprimés sur son cas. Tous espèrent le voir rester à Bordeaux.

« On essaie de parler avec lui mais c'est compliqué, car tout ceci est personnel, indique le milieu brésilien Wendel. Peut-être que d'ici trois ou quatre jours, il changera d’avis et décidera de faire un an supplémentaire à Bordeaux, mais pour l'instant il a envie de partir. Il faut respecter cela. A nous de lui donner le plus de ballons possibles afin qu'il marque le plus de buts possibles. En espérant que cela le fasse changer d'avis ! »

« On n'a pas à gérer le cas Marouane, car il y a assez des dirigeants pour le faire, a de son côté expliqué l’arrière droit Matthieu Chalmé. Il a émis le souhait d'aller voir ailleurs, mais il sait aussi que l'on veut tous qu'il reste. Nous devons lui permettre de sortir la tête de ce dossier, car ce n'est jamais évident quand on veut vraiment partir. Le but pour nous, c'est de le laisser tranquille et de lui parler de tout sauf de football pour le laisser souffler et lui vider un peu la tête. On a vu qu'il restait lui-même, qu'il ne trichait pas et qu'il était à 100% sur le terrain, même s'il pense à l'Angleterre. Je suis pro Marouane Chamakh, et j'espère qu'il va rester encore une saison avec nous. S’il devait partir, je serais également heureux pour lui car il mérite le meilleur… Mais j’espère pouvoir profiter de lui encore une saison. »

Pour Laurent Blanc enfin, Chamakh sera du déplacement à Sochaux samedi : « Marouane sera dans le groupe s'il n'a pas reçu de mauvais coup avec son équipe nationale (le Maroc). J'attends juste de voir dans quel état physique il est. Et même si je sais que, psychologiquement, il n'est pas dans les meilleures conditions, j'estime que malgré cela c'est un atout important pour l'équipe de Bordeaux. »

La rédaction