RMC Sport

Chamakh : « Je me déciderai avant fin janvier »

-

- - -

Sollicité par Arsenal, Tottenham, Liverpool mais aussi toujours par Bordeaux qui ne désespère pas de prolonger son contrat, l’attaquant marocain des Girondins nous annonce qu’il prendra une décision sur son avenir d’ici à la fin du mois.

Marouane, comment avez-vous vécu cette reprise avec Bordeaux ?
Franchement, on a tous repris avec le sourire et de belle manière. On a vraiment fini l’année en beauté. Ce repos nous a fait du bien, mais il y avait aussi un manque au niveau de l’ambiance du vestiaire, celle de la gagne.

Comment abordez-vous ce rendez-vous en Coupe de la Ligue mardi au Mans, en tant que tenant du titre de cette compétition ?
On va jouer toutes les compétitions à fond. La Coupe de France nous tient à cœur. Dans le vestiaire, on en parle beaucoup entre nous, sans bien évidemment négliger le reste. Disons qu’au niveau de la scène nationale, nous avons tout gagné sauf la Coupe de France. En ce qui concerne la Coupe de la Ligue, on veut défendre notre trophée. C’est sûr. Il y a moins de matchs pour aller au bout.

Avez-vous déjà dans un coin de votre tête le match de dimanche contre Marseille ?
On va jouer pour gagner. C’est un choc. Marseille viendra aussi pour gagner mais ils auront plus de pression que nous. Car même si on fait match nul, on gardera le même écart sur eux. Mais quoi qu’il en soit, ce sera un gros match.

Si Bordeaux gagne, le titre vous tendra les bras…
Il sera encore trop tôt pour le dire. Il restera encore beaucoup de matchs après celui-là. Mais si on gagne, on frappera un gros coup. On a une grosse carte à jouer. Si on gagne, on abaissera encore un peu plus le moral de nos principaux adversaires.

« Ce n’est pas une décision facile »

Comment vous sentez-vous à titre personnel ?
Très bien. La coupure a fait du bien. J’ai hâte de renouer avec les terrains et de bien réussir cette seconde partie de saison. J’ai faim !

Quand comptez-vous prendre une décision concernant votre avenir ?
J’aimerais bien être fixé rapidement, que ce soit pour moi ou pour le club. Car si j’étais amené à ne pas prolonger, j’aimerais que le club ait le temps de travailler de son côté pour me remplacer. Je suis toujours en réflexion. Ce n’est une décision facile, qui se prend sur un coup de tête. Je me laisse encore quinze jours, trois semaines avant de régler tout ça. D’ici à la fin janvier en tout cas, je donnerai ma réponse bien évidemment au président Triaud avant de la délivrer aux médias.

Votre coach aussi est sollicité et visiblement agacé par sa situation personnelle…
Il y a aussi d’autres joueurs dans le même cas comme Alou (Diarra) ou Yoann (Gourcuff).

Mais même si le coach est sollicité, cela ne se ressent pas du tout. Il a son discours en dehors du terrain et son discours avec nous. Chacun d’entre nous essaie de ne pas perturber le groupe. On vit au jour le jour et on essaie de se donner à fond pour le club, d’autant que les objectifs d’ici à la fin de la saison sont élevés.

Recueilli par MB – RMC Sport