RMC Sport

Comment le PSG a séduit Pastore

Javier Pastore

Javier Pastore - -

Fort des relations entretenues entre Leonardo et le président de Palerme mais aussi grâce aux moyens financiers mis à contribution par les nouveaux propriétaires qataris du PSG, le club parisien est sur le point de s’offrir la jeune star argentine, Javier Pastore pour 44 millions d’euros. Explications du transfert de l’été.

Dès son arrivée au PSG il y a une dizaine de jours, Leonardo a très vite fait de Javier Pastore l’une de ses priorités de recrutement. Il était au même titre que Ganso, Eden Hazard ou encore Lucas l’une des jeunes stars qu’il visait pour marquer de son empreinte son arrivée à Paris. Certains de ses dossiers se sont éteints au fur et à mesure au fil des négociations et des refus notamment de Lille de céder leur jeune prodige belge.

Le patron parisien suivait Pastore déjà pour le compte de l’Inter Milan. Il n’a fait qu’accentuer les discussions avec le président de Palerme, Mauricio Zamparini dont il est proche au moment de son arrivée au sein du club parisien. Les négociations ont été intenses notamment en raison de la concurrence menée par Chelsea. Mais le club parisien a trouvé les arguments sportifs mais surtout financiers pour convaincre le joueur.

Un salaire estimé à 5 millions d’euros

Au final, le PSG a dû effectuer une surenchère pour éliminer définitivement Chelsea de la course. Selon nos informations, le PSG et Palerme ont donc trouvé un accord pour 44 millions d’euros bonus inclus. Le joueur va sans doute arriver à Paris dans les prochaines heures pour finaliser les derniers détails relatifs à sa signature. Il devrait signer un contrat de 5 ans pour un salaire de l’ordre de 5 millions d’euros. Ce qui fait de lui le joueur le mieux payé de l’effectif parisien. Reste à savoir désormais si cette arrivée faramineuse – la plus chère de l’histoire de la L1 – bouclera le recrutement parisien. Près de 80 millions d’euros ont déjà été dépenses. A priori, rien n’est encore exclure notamment en attaque dans le cas où Mevlut Erding venait à partir. Mais pour le moment, le Turc ne se pose pas encore cette question en dépit des intérêts pressants de Rennes, Lille et Newcastle.