RMC Sport

Cris : « J’ai envie de rester »

Cris

Cris - -

Lié à l’Olympique Lyonnais jusqu’en juin 2011, Cris s’est vu proposer une prolongation de contrat d’un an. En exclusivité pour le Mercato Show, le défenseur central brésilien qui a également reçu une offre du Panathinaïkos a fait le point sur les négociations.

Avez-vous accepté la prolongation proposée aujourd’hui par l’Olympique Lyonnais ?
C’est vrai qu’il y a eu une proposition de la part du club.Il y a eu lieu une première discussion entre mon agent Marcelo et l’entraîneur Claude Puel. Ce n’est que le début. Ils vont se revoir demain pour rediscuter.

Le président Aulas s’est montré assez confiant sur votre prolongation. A-t-il raison de ne pas s’inquiéter ?
Ecoutez, moi j’ai envie de rester, de continuer mon travail à Lyon. Je pense qu’il n’y aura pas de problème même s’il y a des choses à régler. Ils ont passé une première proposition qui n’est pas bien pour moi.

Ca coince sur l’aspect financier du contrat ou sur le nombre d’années ?
Les deux. C’est financier et sur la durée. Mais c’est normal. C’est la première discussion entre le joueur et le club, mais je préfère faire ça vite pour être tranquille ensuite.

« Le problème est financier »

Si par exemple, l’aspect financier vous convient, seriez-vous prêt à faire des concessions sur la durée ?
On peut négocier. Mon envie est de rester à Lyon, de garder ma famille ici. Si la durée du contrat proposé est de un an, il n’y a pas de problème. Le problème, c’est le financier. Si je négocie un contrat à mes conditions, ça sera bien.

On parle de propositions du Panathinaïkos. Vous confirmez ?
Oui, ça fait partie des propositions concrètes qu’on a eues. Il y a un club du Qatar qui m’a fait une bonne proposition. Ce n’est pas celui de Juninho. Il y a eu aussi de touches en Angleterre, mais rien de concret. Cependant mon premier objectif, c’est de rester à Lyon.

Dans la presse, votre entraîneur Claude Puel a déclaré vouloir faire de vous son capitaine pour la saison prochaine. Ca compte dans votre réflexion ?
C’est déjà bien d’entendre ça de la part du coach, car ça m’assure que dans le vestiaire, je suis toujours le leader, que je fais des choses bien. S’il n’avait pas voulu, ça aurait été compliqué.

Votre objectif est d’être fixé demain ?
Oui, je ne veux pas attendre le 30 aout pour voir si c’est bon ou pas. C’est bien de savoir avant ce que je vais faire dans ma vie.