RMC Sport

Fred bloque le recrutement lyonnais

-

- - -

Le dossier Fred étant au point mort, l’OL pourrait finalement renoncer à recruter lors de ce mercato hivernal.

Le nouveau contact qui s’est tenu hier –par intermédiaires interposés– entre l’OL et Tottenham pour Fred n’a pas apporté son lot de bonnes nouvelles. Les discussions entre les deux clubs n’avancent pas. Après avoir refusé les premières formules d’échange suggéré par les Spurs, soit avec le défenseur gaucher brésilien Gilberto, soit avec l’ailier mexicain Giovani, le club gone a fixé ses exigences pour un transfert sec. Lyon veut du cash en échange des derniers mois de contrat de Fred : entre 4 et 5 millions d’euros. A ce tarif, il n’y a aucune chance que Tottenham s’aligne. Les Spurs n’offriront pas plus de la moitié pour le transfert de Fred. Le différentiel est très important. Si rien n’est définitif, les probabilités d’aboutir à un accord sont faibles.

Le différentiel est trop grand entre l’OL et Tottenham

En revanche, entre Fred et Tottenham, les négociations avancent bien sur les termes du contrat. Mais un élément pourrait compliquer l’affaire. Alors qu’Harry Redknapp, le manager des Spurs, souhaitait discuter avec le Brésilien à Londres, pour connaître sa motivation et sa personnalité, il n’aurait rencontré que son frère Rodrigo. Il aurait mal vécu la chose. Au point de compromettre l’affaire ? A priori non. Mais le dossier se complique de jour en jour. L’hypothèse que l’attaquant brésilien s’engage libre avec les Spurs pour la fin de saison n’est pas non plus à négliger. Hier, un club espagnol est également entré dans la danse pour Fred. Mais financièrement, il est trop loin des exigences du Brésilien. Cette piste ne devrait pas avancer.

Le cas Fred est donc au point mort. Il bloque le recrutement de Ricardo Oliveira, sur lequel l’OL est positionné sans pouvoir bouger. Et comme les négociations avec West Ham pour le prêt avec option d’achat de Julien Faubert sont en stand-by, compte tenu du différentiel important sur le prix du prêt et le montant de l’option, le recrutement lyonnais est au point mort. Jean-Michel Aulas l’a reconnu hier devant les micros : « La tendance est de ne pas faire n’importe quoi. A l’heure qu’il est, il y a des négociations qui n’ont pas abouti. Si mercredi, l’équipe devait obtenir un bon résultat, il n’est pas impossible d’imaginer que nous restions sur l’effectif actuel. A ma connaissance, Claude Puel est plutôt partant pour la stabilité. » Au passage, le président lyonnais a évoqué le dossier Fred : « Il voulait absolument partir il y a quelques jours. Aux dernières nouvelles, il aurait dit aux agents de Tottenham qu’il entendait rester. Je n’en sais pas plus. » Fred pourrait rester oui. Mais peut-être pour mieux s’engager libre avec les Spurs dans quelques jours dans l’optique de la saison prochaine, et attendre tranquillement la fin de saison à Lyon ?

La rédaction avec A.H. et M.B.