RMC Sport

Frei sur les tablettes de l'OM

-

- - -

A la recherche d’un « tueur des surfaces » pour reprendre l’expression d’Eric Gerets, les dirigeants marseillais se sont penchés sur le cas d’Alexander Frei, l’attaquant de Dortmund.

Selon nos informations, un émissaire olympien, à priori Albert Emon, a assisté au match international Suisse-Finlande (1-0), qui s’est déroulé le 19 novembre dernier, pour le superviser. Ce soir-là, Alexander Frei a disputé 63 minutes de jeu. Il n’a pas marqué.
Il est possible que les recruteurs phocéens retournent voir l’ancien buteur de Rennes d’ici à fin décembre. Son profil colle au portrait-robot dressé par Eric Gerets. Pas étonnant, donc, que l’OM cherche à en savoir plus sur son état de forme à l’heure où il se retrouve sur le marché.
D’autres clubs européens regardent du côté du Suisse. Cette saison, même s’il n’a pas beaucoup joué avec le Borussia, Alexander Frei a tout de même inscrit quatre buts. Pas mal quand on sait que l’attaquant de Dortmund n’a été titularisé qu’à deux reprises.

Priorité à la défense

Il est encore trop tôt pour affirmer si l’OM décidera de creuser la piste Frei. Pour l’instant, aucune option offensive ne se débloque. Les dossiers M’Bokani et Liedson spnt en stand-by. Erding, lui, restera à Sochaux cet hiver, puisqu’il doit prolonger avec son club et obtenir un contrepartie son bon de sortie… pour juin. Les dirigeants olympiens se concentrent en priorité sur la question du défenseur central depuis qu’ils essaient d’attirer un joueur de calibre mondial à ce poste. Pour cela, l’Om est prêt à investir plus de 10 millions d’euros.

La rédaction