RMC Sport

Garde : « Il faut trouver un autre avant-centre »

Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL, est attristé du départ de Lisandro

Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL, est attristé du départ de Lisandro - -

Quelques instants après l’officialisation du transfert de Lisandro à Al Gharafa (Qatar), Rémi Garde a fait part de sa tristesse en conférence de presse. L’entraîneur de l’OL compte sur les jeunes pour le remplacer. Et peut-être sur un renfort.

Rémi Garde, comment réagissez-vous au départ de Lisandro ?

Je suis triste de perdre un joueur comme Lisandro, car tout le monde se souvient que quand j’ai pris en main l’équipe, je l’ai nommé capitaine. Et je ne l’avais pas fait comme cela, à la pièce ! Cela veut dire qu’il était quelqu’un pour moi. Je me suis appuyé sur lui durant ces années, nous avions donc une relation particulière avec Licha, comme avec un capitaine. C’était intense. Licha a énormément apporté au club. Il a rendu tout ce que le club avait misé sur lui en le recrutant. Il a demandé à quitter le projet de l’OL et à arrêter l’aventure ici. C’est tout à fait respectable. A la fois, je suis triste de perdre un homme et un joueur de sa qualité mais en même temps, c’est la vie des uns et des autres quand il y a des demandes particulières.

Quel est l

Il a marqué l’OL. Il était respecté dans le vestiaire et sur le terrain. Son départ est important pour le club. Sans le minimiser, il faut respecter sa décision. Le président (Jean-Michel Aulas, ndlr) a entendu la demande de Licha. Il a joué le jeu jusqu’au bout et je l’en remercie. Et maintenant, je lui souhaite bonne chance dans sa nouvelle vie.

Comment allez-vous le remplacer ?

Il faut trouver un autre avant-centre, maintenant. Pour le moment, samedi face à Nice, il y a Alexandre Lacazette ou Yassine Benzia. Il y a des jeunes qui peuvent pour le moment prendre la place de Licha. Il faut que je le trouve au cœur de l’effectif. Concernant Gomis, la situation n’a pas évoluée. Le président a communiqué à Zurich. Il me rend compte de ce dossier. C’est un dossier qui se règle au niveau du président. J’ai donné ma position et moi, je vais m’adapter à ce que le président décidera.

Allez-vous recruter un attaquant ?

Je n’ai pas de position pour le moment. Les matches d’ici à la fin du mercato peuvent donner des réponses car des jeunes peuvent éclater et donner des enseignements. Je ne veux pas bloquer la progression des jeunes, mais j’ai quand même envie de donner de l’expérience, surtout si nous avons le bonheur et la chance de nous qualifier pour la Ligue des champions. Car dans ce cas-là, il faut de la continuité et tenir en quelque sorte « le choc ». Mes jeunes ont du talent, il y en a beaucoup. Cela nécessite de l’expérience et de la résistance.

Jimmy Briand et Bafé Gomis pourraient aussi partir

Il y a le cas de Jimmy Briand, qui est en instance de départ. Si Jimmy et Bafé partent, il y aurait au moins un joueur qui nous rejoindrait. Concernant Bafé, je ne vais pas tout dire de mes échanges avec le président, mais quand je dis que je m’adapterai… (Son retour dans le groupe ?) C’est une hypothèse qui n’est pas à exclure et à laquelle je ne m’opposerai pas.

Avec tous ces départs, vous n

Ce n’est pas difficile à avaler. Pour Anthony Martial (Monaco), je n’ai pas sauté au plafond, c’est vrai, mais je remets toujours en perspective les décisions. Je connais le contexte du club et beaucoup d’entraîneurs perdent des joueurs. A part le PSG, l’OM et Monaco, tous les coaches sont dans la même situation. Et puis, cela peut donner l’opportunité de faire quelque chose. Cela pousse beaucoup derrière. S’ils le méritent, ils ont l’opportunité. Maintenant, faire plus avec moins … Faire aussi bien, peut-être. Mais je ne suis pas du genre à ouvrir les parapluies. On me demande de tenir des objectifs. Si je ne pensais pas qu’on pouvait les atteindre, je ne partirais pas contre un mur. J’ai confiance dans ce groupe qui est en train de se construire, tout simplement.

A lire aussi :

- Mercato : Lisandro quitte l’OL !

- Ligue des champions : Lyon tient son barrage

- Grasshopper Zürich – OL : les notes

Propos recueillis par Edward Jay