RMC Sport

Ilan : « Priorité à Saint-Etienne, mais… »

L’attaquant des Verts va bientôt rencontrer ses dirigeants pour discuter d’une prolongation de contrat. Mais s’il donne sa priorité à Saint-Etienne, le Brésilien ne ferme pas la porte à un départ et met même la pression sur les dirigeants stéphanois.

Ilan, il vous reste un an de contrat. Comment imaginez-vous votre avenir ?
On a passé une saison assez éprouvante au niveau physique et psychologique. La direction du club souhaite prolonger mon contrat. Je vais reprendre l’entraînement et on va discuter. Nous n’avons pas encore pris de rendez-vous, mais les dirigeants m’ont appelé quand j’étais en vacances au Brésil pour me dire qu’ils souhaitaient me voir.

Où en est votre réflexion ?
Je donne la priorité à Saint-Etienne. J’ai eu des belles offres au Brésil. Mais il me reste un an de contrat. Les dirigeants ont été fidèles avec moi. Je le suis aussi.

Il y a un an, le PSG s’était manifesté très sérieusement. S’il revenait frapper à votre porte, seriez-vous intéressé ?
Oui, le PSG est un club d’une grande renommée en France et qui a trouvé une certaine stabilité. Paris donne envie. Je serais déjà ravi d’être approché par le PSG. Mais il faut d’abord discuter avec mes dirigeants.

Une expérience en Liga pourrait-elle aussi vous tenter ?
Oui. L’Espagne est un pays que j’aime bien, où l’on pratique un jeu technique. J’ai eu des contacts avec un ou deux clubs espagnols, dont Villarreal. Mais certains connaissent des difficultés financière à cause de la crise. Il faut donc attendre.

N’avez-vous pas l’impression de stagner à Saint-Etienne ? Le club ne manque-t-il pas trop d’ambitions ?
Non, mais la direction doit porter un regard différent. Le club a tout : il y a la ville, un stade, des supporters partout. Je ne sais pas pourquoi nous n’avons pas plus d’ambition. Je suis même déçu par notre élimination en Coupe d’Europe (en 1/8e de finale, ndlr). On avait le potentiel pour battre le Werder Brême, mais on a utilisé moins de joueurs. Saint-Etienne est un grand club, mais il faut oser davantage.

Attendez-vous des garanties au niveau des ambitions avant de prolonger ?
C’est clair. J’espère que le club va afficher des vraies ambitions. Parce que jouer pour ne pas descendre tous les ans, ce n’est pas du tout mon objectif.

La rédaction-Coach Courbis (R. Courbis / J.Sillon)