RMC Sport

Juventus – Anelka en terre hostile

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka - -

Nicolas Anelka va s’engager jusqu’à la fin de la saison avec la Juventus Turin. Une arrivée qui est loin de faire l’unanimité au sein du club piémontais, où les supporters, mais aussi certains dirigeants, n’apprécient pas le profil de l’attaquant français.

Ils attendaient Didier Drogba, Mario Balotelli ou Lisandro Lopez. Mais c’est finalement Nicolas Anelka qu’ils ont vu débarquer ce week-end à l’aéroport de Turin. A 33 ans, l’attaquant français, qui a passé sa visite médicale avec succès, va s’engager jusqu’à la fin de la saison avec la Juventus. Une arrivée qui n’est pas vraiment du goût des tifosi. Selon un sondage publié sur le site de la Gazzetta dello Sport, 76 % des personnes interrogées estiment qu’Anelka n’est pas une bonne recrue pour le club piémontais !

Au sein des groupes de supporters, des voix importantes s’élèvent pour dénoncer l’achat d’un attaquant à la réputation sulfureuse. Nostalgiques d’Alessandro Del Piero, leur idole partie l’été dernier à Sydney (Australie), les fans de la Vieille Dame attachent beaucoup d’importance à la loyauté. Une qualité qui ne saute pas aux yeux à la lecture du CV d’Anelka, qui s’apprête à découvrir le 10e club de sa carrière… dans un 6e pays différent ! Un scepticisme partagé par certains membres de la Juve. Selon nos informations, plusieurs dirigeants du club s’interrogent sur la pertinence d’un tel recrutement.

Marotta : « Un projet à court terme »

Giuseppe Marotta, le directeur général, ne dit pas le contraire lorsqu’il explique : « Il y avait une situation d’urgence en attaque. On avait un trou dans notre équipe. C’est un projet à court terme ». Malgré sa place de leader au classement, la Juventus, qui lorgne un 2e Scudetto consécutif et s’apprête à affronter le Celtic Glasgow en 8es de finale de la Ligue des champions, manque d’impact offensif depuis le début de saison. Après avoir exploré plusieurs pistes cet hiver, Antonio Conte et son staff se sont rabattus sur Anelka. Une opportunité, en somme. Voire un choix par défaut en attendant l’arrivée de Fernando Llorente (Athletic Bilbao), actée pour l’été prochain.

D’ici là, l’ancien joueur du Shanghai Shenhua a 5 mois pour convaincre. En espérant profiter d’un temps de jeu suffisant pour y parvenir. Après l’officialisation de son transfert dans les prochaines heures, l’international français pourrait être dans le groupe qui se déplacera au Chievo Vérone, dimanche, lors de la 23e journée de Serie A. Sur le banc, il pourrait sentir quelques regards de défiance. Avant un accueil qui s’annonce glacial, la semaine suivante, au Juventus Stadium.

Alexandre Jaquin avec Mohamed Bouhafsi