RMC Sport

L’OM ne veut plus flamber l’hiver

Rod Fanni

Rod Fanni - -

Le club marseillais ne devrait recruter personne lors du mercato d’hiver. La formule avait bien fonctionnée la saison dernière. Portera-t-elle encore ses fruits en mai prochain ?

Il y a un peu moins d’un an, Alessandro Mancini manquait de peu de porter le maillot de l’Olympique de Marseille. Depuis ? L’OM est devenu champion de France. Et Mancini, après une pige sans lendemain au Milan AC, est retourné s’enterrer à l’Inter. Le raccourci est facile. Evident. Tentant. Car personne ne sait si le groupe de Didier Deschamps aurait soulevé l’Hexagoal avec le fantasque Brésilien dans ses rangs.

Marseille gagnant au jeu sans miser le moindre centime ? L’OM a déjà eu la main heureuse lors du mercato d’hiver. Julien Rodriguez, en 2007, débarqué des Glasgow Rangers pour stabiliser la défense olympienne. Mickaël Pagis et Toifilou Maoulida en 2006. Ou encore Taye Taiwo, débarqué en 2005 et Brandao qui avait rééquilibré le secteur offensif olympien en 2009. Mais Marseille a également été moins inspiré. Sylvain Wiltord (2009), Juan Angel Krupoviesa, Kanga Akalé et Elliot Grandin (2008) font partie des nombreux flops.

Alors, après avoir pallié l’absence de Cesar Azpilicueta en arrachant, contre 4 millions d’euros, Rod Fanni au Stade Rennais, les dirigeants marseillais ont décidé de fermer les vannes. Et de faire confiance à l’effectif en place. « Le mot recruter, vous pouvez l'oublier, a fait savoir le président Jean-Claude Dassier fin décembre. On ne recrutera pas lors de ce mercato d'hiver, un point c'est tout. »

Fanni et c’est tout

L’année dernière, par la force des choses donc, l’initiative avait porté ses fruits. Le stage effectué à Peralada, en Espagne déjà, avait notamment permis à Didier Deschamps de faire le point avec certains de ses joueurs. Il ne devrait pas en être autrement à La Manga. « Il y a un premier bilan à faire car nous sommes à la mi-saison, confesse Deschamps sur le site officiel de l’OM. Le vrai bilan se fera à la fin mais il y a évidemment déjà des statistiques ou des performances qui n’ont pas été à la hauteur. »

Ces entretiens avaient notamment permis à certains joueurs marseillais de lancer leur saison, à l’image de Mathieu Valbuena, tricard au début de l’hiver et incontournable cinq mois plus tard. Un scénario sur lequel ne cracherait pas aujourd’hui un certain André-Pierre Gignac, un seul but en Ligue 1 cette saison.

A.D.