RMC Sport

Le soutien raisonné de l'OM à Ben Arfa

Hier soir, et malgré la défaite marseillaise contre Auxerre (0-2), le joueur a été crédité d'un bon match. Assez pour le garder après le 1er février ?

Hier soir, et malgré la défaite marseillaise contre Auxerre (0-2), le joueur a été crédité d'un bon match. Assez pour le garder après le 1er février ? - -

Lundi, Jean-Claude Dassier et José Anigo ont pour la première fois exprimé la position du club sur l’avenir du milieu offensif marseillais.

Les dirigeants olympiens ont enfin parlé du cas Hatem Ben Arfa. Mercredi, le président Jean-Claude Dassier et le directeur sportif José Anigo ont pour la première fois exprimé la position officielle du club s’agissant du milieu offensif, par ailleurs titulaire et crédité d’un bon match mercredi face à Auxerre, malgré la défaite (0-2). S’ils ont parlé, les responsables de l’OM ont tenu à ménager la chèvre et le chou, soutenant leur joueur tout en déclarant que rien n’était à exclure d’ici la fin du mercato hivernal (4 janvier – 1er février).

Après la rencontre, José Anigo s’est dit satisfait de la prestation du joueur au Vélodrome, déclarant : « J’ai bien aimé le Hatem Ben Arfa que j’ai vu ce soir, il crée du jeu, mais c’est le Hatem que l’on doit voir régulièrement et non pas épisodiquement. Personne n’a jamais dit au club qu’Hatem n’avait pas le niveau, on lui demande d’être plus régulier. » Tout en affirmant que Ben Arfa « sera là avec nous pour la reprise programmée le 2 janvier », le directeur sportif olympien a laissé la porte ouverte à un départ de l’ancien lyonnais : « D’ici là, il peut se passer beaucoup de choses. Je ne peux pas dire ce qu’il se passera, ni qui sera là. »

Même son de cloche de la part de Jean-Claude Dassier qui admettait quelques heures avant le match, que « si des offres nous parviennent nous les examinerons. » Alors que RMC Sport annonçait depuis le 19 décembre l’existence d’une proposition grecque du côté de l’Olympiakos, le président olympien a confirmé : « Il y a une offre, c’est celle de l’Olympiakos, c’est exact, mais elle est insuffisante. » Par conséquent : « Pour l’instant, Ben Arfa est avec nous, pleinement avec nous. » Ce matin, dans les colonnes de L’Equipe, le patron olympien a ajouté : « Hatem n’a pas une très grande envie de nous quitter. Compte tenu de la situation de l’équipe, je vais demander Didier ce qu’il compte faire d’Hatem. »

Les jours qui viennent devraient permettre aux dirigeants de l’OM d’y voir plus clair en termes de recrutement. Marseille recherche un attaquant de couloir pour soulager Mamadou Niang blessé. Le club pense au Rennais Jimmy Briand et au Nancéen Issar Dia. Mais pour acheter, Marseille a impérativement besoin de vendre. C’est dans cette perspective qu’il faut replacer les déclarations des dirigeants olympiens, et comprendre le bon de sortie accordé en début de semaine à Mathieu Valbuena. Et ce même si selon les dires d’Anigo « personne au club n’a envie de voir partir le Hatem qu’on a vu ce soir ».

La rédaction - Louis Chenaille (avec FG à Marseille)