RMC Sport

Leonardo prêt à relever le défi parisien

-

- - -

Contacté par les nouveaux actionnaires majoritaires du PSG, Leonardo va prochainement s’engager pour son ancien club. Le Brésilien occupera les fonctions de manager général au sein d’un organigramme qui ne connaîtra pas de grands bouleversements. Pour l’instant.

La révolution de velours s’opère tranquillement du côté de Paris. Première pierre du nouveau PSG voulu par les patrons du club de la Capitale, Leonardo est sur le point d’accepter la proposition des actionnaires qataris. Sur le départ de l'Inter Milan, le Brésilien occupera un poste de manager général. Sous contrat avec les Italiens jusqu’à la fin de la saison prochaine, il négocie actuellement son départ avec le président de l'Inter, Massimo Moratti et discute notamment des 2M€ nets liés à cette dernière année.

A leur arrivée, les actionnaires qataris avaient indiqué qu’ils ne chambouleraient pas l’organisation du PSG. En débauchant l’ancienne idole du Parc, il prouve en partie le contraire. En partie seulement car l’organisation de la direction du club ne devrait pas changer. L'actuel président Robin Leproux, sous contrat jusqu’en 2013, aurait été confirmé dans ses fonctions. Tout comme Antoine Kombouaré au poste d’entraîneur. Les deux hommes restent en place, mais ils devront prouver qu’ils sont capables de gérer la situation.

Ganso, Lucas et Fernando sur les tablettes

Pas question néanmoins de commenter les faits. Les dirigeants attendent en effet le 30 juin et la clôture des comptes pour s’exprimer. Toujours est-il que l’objectif de la saison prochaine est bel et bien le titre de champion de France. Et pour y parvenir, Leonardo pourrait puiser dans ses contacts brésiliens pour donner une connotation très sud-américaine à son équipe avec notamment la pépite Ganso (Santos), Lucas (Sao Paulo) ou encore Fernando (Porto) pour remplacer Makelele. Les deux brésiliens étaient suivis de près par Leonardo pour le compte de l’Inter Milan. Seul hic : Ses trois venues coûtent extrêmement chers. La clause de sortie de Lucas s’élève en effet à 80 millions d’euros. Celle de Ganso est de 50. Le transfert de Fernando est lui estimé entre 15 et 20 millions.

Achevée en soir d’été 1997 et une éclatante victoire contre le Steaua Bucarest, l’histoire d’amour entre le PSG et Leonardo pourrait reprendre sur d’excellentes bases. D’autant que le champion du monde 1994 avait été proche de rejoindre Paris en 2008. Ancien président du club (2006-2008), Alain Cayzac avait organisé un repas entre l’ancien joueur et Sébastien Bazin. « Je n’ai pas envie qu’il y ait des mercenaire à la tête du club, glissait-il dans Luis Attaque. Leonardo aime le PSG. Il a marqué l’histoire du club comme Luis Fernandez ou Raï. C’est un très bon signe que les Qataris aient conscience de cela. »