RMC Sport

Les dossiers chauds du mercato

Bafé Gomis

Bafé Gomis - -

Le mercato s'est ouvert à minuit. Si la tendance n’est pas à la folie en Ligue 1 en raison de la crise qui frappe même l’élite du foot, Paris, Lyon et Marseille, actuels co-leaders, devraient animer le marché hivernal des transferts.

Paris connait la crise… d’ego

Premier joueur dont le départ semble inéluctable : Nene. Ça n’est un secret pour personne, l’attaquant brésilien de Paris veut partir. Ecarté du groupe de manière régulière, en froid avec Ancelotti et le staff du PSG, multipliant les petites déclarations et les gaffes photographiques (patins à glace aux pieds alors qu’il était censé être blessé à la cheville), Nene ne veut plus jouer à Paris. Annoncé à Besiktas en Turquie ou encore au Brésil (Santos, Corinthians ou Cruzeiro), une chose est sûre, l’avenir de Nene ne se dessine pas dans la capitale. Une rupture à l’amiable est devenue inévitable.

Même envie de départ pour Lugano, qui a annoncé à un quotidien uruguayen que « pour (lui), la France, c’est fini ». Le capitaine de la Céleste ne sera jamais imposé au PSG et un départ serait bon pour tout le monde : pour Lugano lui-même, qui pourrait rebondir ailleurs, et pour le PSG, qui économiserait un salaire de 340 000 euros brut par mois. L’Uruguayen est pressenti du coté de Malaga ou des Queens Park Rangers.

Enfin, dernier dossier chaud à Paris, le possible retour de Momo Sissoko en Italie. Aujourd’hui numéro 5 derrière Matuidi, Thiago Motta, Chantôme et Verratti, l’ancien joueur de Liverpool et la Juventus séduirait le Milan AC, un club qui entretient toujours d’excellents rapports avec les dirigeants parisiens, ou encore le Spartak Moscou.

Reste les questions Tiéné, annoncé en Turquie, et Hoarau, qui s’interroge encore sur son avenir.

L’hiver sera doux pour l’OM

Loïc Rémy, incontournable l’an dernier à l’OM, est aujourd’hui victime du retour de Gignac au premier plan. L’international français avait déjà failli partir l’an dernier, à destination de Tottenham, avant que l’OM ne décline une offre de 15 millions. Un temps suivi par Chelsea ou d’autres grands clubs, l’ancien Niçois est aujourd’hui annoncé du côté de Newcastle, Everton, voire West Ham. Le tout pour une somme avoisinant les 12 millions d’euros. En cas de départ de Rémy, c’est l’ancien sochalien de West Ham, Modibo Maiga, qui pourrait rejoindre l’OM sous la forme d’un prêt avec option d’achat.

Coté arrivées définitives, le joueur de Valenciennes Foued Kadir est annoncé à la Commanderie dès mercredi. Un transfert qui sera accompagné de celui du jeune gardien du Havre, Brice Samba.

Lyon doit vendre pour se mettre au chaud

Comme pour Paris, Lyon va dégraisser. Mais la problématique est bien différente pour l’OL et pour Bafétimbi Gomis. Si l’attaquant ne demande pas à partir et si l’OL se passerait bien de vendre son meilleur buteur (11 buts), la réalité économique s’impose : il faut vendre des joueurs à Lyon.

Si on parlait d’un départ combiné de Gomis et Bastos, Rémi Garde a demandé à son président de n’en vendre qu’un seul des deux, afin de rester compétitif. Et comme la panthère Gomis serait la plus courtisée et donc la plus chère, l’attaquant est sur la sellette. Liverpool ou dans une moindre mesure Chelsea se seraient renseignés. Un départ serait possible pour une somme avoisinant les 10 millions d’euros.

Pierre Ammiche avec MBO