RMC Sport

Lille pense à Plasil

-

- - -

Les dirigeants nordistes se sont renseignés très récemment sur la situation du Bordelais Jaroslav Plasil. Dans le même temps, les discussions avec Bordeaux pour Obraniak n’avancent pas… et le Stéphanois Sako est toujours visé.

Entre le LOSC et Bordeaux, les discussions patinent sur le cas Ludovic Obraniak. Si le club nordiste souhaitait à l'origine un million d'euros, il serait prêt à transiger sur un montant inférieur, légèrement au-dessus de 500 000 euros. Le problème, c'est que pour l'instant, Bordeaux n'aurait même pas approché cette somme... De plus, les dirigeants lillois souhaitent d’abord trouver un remplaçant à leur milieu offensif avant d’ouvrir la porte du départ. Selon nos informations, ils songent depuis quelques jours au cas de Jaroslav Plasil. Le milieu international tchèque plaît beaucoup à Rudi Garcia, qui avait tenté de le faire venir l’été dernier, sans succès. Le LOSC a récemment pris des premiers contacts pour connaître la situation de Plasil à Bordeaux. Cette prise de renseignement n’est pas anodine, quand on sait que la piste prioritaire de Ludovic Obraniak mène toujours… à Bordeaux. Une avancée de Lille sur Plasil pourrait éventuellement permettre de tout débloquer pour le transfert d’Obraniak en Gironde.

Cependant, on est encore très loin d’en arriver là. D’une part, le LOSC ne s’est pas encore manifesté concrètement sur Plasil. D’autre part, rien n’indique que les Girondins de Bordeaux soient disposés à laisser partir un de leurs cadres, quand bien même cela leur permettrait de récupérer Obraniak. Si rien ne s'avère faisable cet hiver, le LOSC aurait quand même un œil sur Plasil pour l'été prochain.
Pour cet hiver, la priorité des dirigeants nordistes reste le Stéphanois Bakary Sako. Le club nordiste a évoqué l’idée de proposer aux Verts un deal incluant Ludovic Obraniak, qui plaît beaucoup à Christophe Galtier. Mais rien n’en a été fait, car l’ASSE n’entend pas lâcher Sako à moins d’une très grosse offre, et Lille n’a pas les moyens de la mettre sur pied.

Si le LOSC finalise un transfert de Moussa Sow cet hiver, il pourrait en être autrement. Certes, les dirigeants lillois ont validé la possibilité d’accepter l’offre de 10 millions d’euros + 2 millions en bonus de Fenerbahçe pour Moussa Sow, mais deux obstacles bloquent un accord définitif : d’une part, le joueur n’est pas chaud pour signer en Turquie, d’autre part, le LOSC n’ouvrira la porte qu’à partir du moment où il aura trouvé son remplaçant, ce qui est loin d’être le cas puisque les deux dossiers prioritaires, Nolan Roux et Mevlut Erding, s’avèrent très compliqués… En Angleterre, Newcastle est aussi intéressé, mais le club ne s’est pas manifesté concrètement pour l’instant.