RMC Sport

Mancini à l’OM : histoire d’un échec

Mancini ne portera jamais les couleurs de l'OM.

Mancini ne portera jamais les couleurs de l'OM. - -

Débutée le 4 janvier, la telenovela « Mancini à l’OM » est terminée. Le président de l’OM, Jean Claude Dassier, y a officiellement mis un terme ce dimanche sur RMC, non sans amertume. Chronique du prêt avorté du milieu brésilien de l’Inter.

Après le succès inattendu de Plus Belle la Vie, Marseille est devenue la ville à la mode et les productions des studios phocéens sont très appréciées du grand public. Comme chaque année en période de transferts, l’Olympique de Marseille livre un feuilleton à ses supporters. En 2010, la star de la saga se nomme Amantino Mancini. Contacté dès le 4 janvier, le joueur de l’Inter Milan, en manque de temps de jeu en Lombardie, se dit intéressé par l’intermédiaire de son agent Gilmar Veloz : « Je sais que les deux clubs sont entrés en contact, Marseille est un club intéressant pour Alessandro, qui a besoin de jouer davantage.» (Premier épisode)

Mancini doit débarquer à Marseille dans le cadre d’un prêt de six mois sans option d’achat, pour le plus grand plaisir du metteur en scène, Didier Deschamps. Le coach marseillais, séduit à l’idée de récupérer un joueur « capable d’apporter beaucoup de percussion et de vitesse sur les côtés », a même décidé de se séparer de deux éléments plus ou moins indésirables : Mathieu Valbuena et Hatem Ben Arfa. Jean-Claude Dassier se montre confiant et déclare à l’AFP : « Le dossier avance, il est en bonne voie. Son éventuelle finalisation pourrait intervenir le 8 janvier. » (Deuxième épisode)

Une fin ratée

Pourtant, plus de nouvelles pendant quatre jours. José Anigo, régisseur général, accompagné de Jean-Claude Dassier et d’Antoine Veyrat décide de s’envoler pour Milan, afin de finaliser l’opération. Les deux clubs trouvent rapidement un accord, Mancini devrait toucher 1,8 M€ brut pour six mois et une option d’achat de 12M€ fait son apparition. Des intempéries rendront le voyage laborieux mais l’optimisme reste toujours de mise : « Les discussions sont terminées, ce n’est pas fait ni dans un sens, ni dans l’autre, affirme Jean-Claude Dassier au micro d’OMTV. De gros clubs sont sur le coup car c’est un joueur de haut niveau. L’OM conserve la meilleure chance mais il faut attendre 48 heures ou la fin de la semaine. » Le troisième épisode est digne des séries américaines, suspense, rebondissements, tout est réuni pour faire de ce prêt le succès de l’hiver. Mais comme souvent dans les séries françaises, la fin n’est pas celle que l’on espère… (Troisième épisode)

Le promoteur Dassier commence à perdre patience et la diva Mancini n’est plus emballée par la superproduction marseillaise: « Si Mancini quitte Milan, ce sera pour aller à l’OM. Nous avons donné une deadline au joueur pour se décider : il doit nous donner sa réponse avant dimanche. Mais je veux aussi un joueur motivé. S'il est réticent à venir à l'OM, ce n'est pas la peine.» (Quatrième épisode)

La fin approche. Dimanche 17 janvier, la réponse de l’ancien romain se fait attendre. Peu avant midi, joint par RMC Sport, Jean-Claude Dassier perd patience : « Le "sir " Mancini restera là où il est ! Lui et son agent n’ont pas agi de façon très correcte. Il y a eu un manque de respect envers le club. Il y a belle lurette qu’on n'avait plus d'illusions.» Fin de citation et du feuilleton. Vu le dénouement, il n’y aura pas de remake.

La rédaction - Joshuaw Dacourt