RMC Sport

Mercato : Hoarau pencherait pour la Chine

Guillaume Hoarau

Guillaume Hoarau - -

Approché par Everton et Sunderland, mais aussi par deux clubs chinois, Guillaume Hoarau est face à un dilemme. L’attaquant du PSG va-t-il privilégier l’aspect économique à l’aspect sportif ? C’est la tendance.

Jouer en Premier League, dans certains des stades les plus célèbres du monde. Le rêve de nombre de footballeurs pros. Ou s’envoler pour la Chine, gagner extrêmement bien sa vie, quitte à évoluer à un faible niveau ? Depuis qu’il a quitté le stage du PSG à Doha (Qatar) mardi soir, Guillaume Hoarau se pose la question. L’attaquant international français (28 ans, 5 sélections) intéresse deux clubs anglais, Everton (5e) et Sunderland (14e). Le challenge sportif doit être motivant. Deux équipes chinoises, le Dalian Aerbin et le Shanghai Shenhua, l’ont également contacté. Avec un argument différent, l’argent. En Chine, Guillaume Hoarau doublerait son salaire, d’environ 200 000 euros brut par mois au PSG.

Une proposition qui le fait réfléchir. Et qui semble lui plaire. La tendance serait aujourd’hui à un départ pour l’Extrême-Orient. Le Réunionnais aurait ainsi confié à l’un de ses proches qu’il avait choisi de partir pour la Chine. Guillaume Hoarau ne serait pas le premier à pencher pour ce nouvel eldorado, un an après la signature de Nicolas Anelka au Shanghai Shenhua et six mois après l’arrivée de Didier Drogba dans le même club. Seydou Keita (ex-Barça, Dalian Aerbin), Lucas Barrios (ex-Dortmund, Guangzhou) et Frédéric Kanouté (ex-FC Séville, Guoan) ont également cédé aux avances des Chinois l’été dernier.

Adieu les Bleus ?

Mais en rejoignant la Chine, Guillaume Hoarau disparaîtrait quasiment des écrans radar. Il a d'ailleurs conscience du manque d’exposition d’un championnat qui reste très obscur pour la grande majorité des observateurs. Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, n’ira sûrement pas superviser les matchs de l’ancien Havrais et sa 6e sélection avec les Bleus deviendra très hypothétique. « J’ose espérer que Guillaume Hoarau ne va pas aller en Chine, confie Jean-Michel Larqué. Pour son plan de carrière, aller à Everton aurait une autre gueule que d’aller en Chine. A sa place, je n’hésiterais pas une seule seconde. Je pense qu’il a tout pour être un bon attaquant de Premier League. » Everton et Sunderland en semblent convaincus également…