RMC Sport

Mourinho ou le début des grandes manœuvres?

José Mourinho

José Mourinho - -

La thèse du retour de José Mourinho à Chelsea a encore pris du poids après l’élimination du Real mardi en Ligue des champions. Carlo Ancelotti étant en pole pour lui succéder, le jeu de chaises musicales des entraîneurs « bankable » peut commencer.

José Mourinho a encore gratifié la presse d’un bon mot mardi soir, après l’élimination du Real Madrid en Ligue des champions. « Je sais que je suis aimé en Angleterre, la situation est un peu différente ici parce que certaines personnes me détestent ». Depuis plusieurs semaines, le Portugais de 50 ans faisait comprendre, par le biais d’allusions à peine déguisées, que son avenir n’était plus à Madrid. Son désamour affiché avec une partie de l’Espagne, dans les couloirs de Santiago Bernabeu, met un terme aux supputations. On sait que les relations ne sont pas au beau fixe avec le président Florentino Pérez et une partie du vestiaire de la Maison blanche.

Le double échec du Real cette saison en Liga et en Europe rend le départ de Mourinho inéluctable. « En cas d’élimination, ce sera ma faute », disait-il avant la demi-finale retour face au Borussia Dortmund. Pour les socios, l’heure des comptes a sonné : en trois ans, le Lusitanien a offert un titre de champion d’Espagne, une Coupe du Roi et une Supercoupe d’Espagne. Comme le résume Jean-Michel Larqué, « Florentino Pérez n’a pas fait venir Mourinho pour ça ». Reste à savoir sa destination. Malgré les efforts du PSG, tout indique que « Mou » retournera à Chelsea. Les Blues attendent The Special One les bras ouverts et gardent la mémoire intacte de son bail de trois saisons (2004-2007), couronné de deux titres de champion d’Angleterre.

Ancelotti en pole au Real

« Je sais que je suis aimé par certains clubs et un en particulier », lâchait José Mourinho mardi soir. Chelsea, et son patron Roman Abramovich, veulent disputer le leadership aux deux clubs de Manchester. A la lutte avec Arsenal (1 point les sépare) pour la C1 la saison prochaine, le club londonien à l’ intention de faire tourner la planche à billets lors du mercato estival, et ce d’autant que Rafael Benitez, l’actuel entraineur, a toujours dit qu’il laisserait la place vacante au terme de la saison. Outre-Manche, on parle d’un budget de recrutement d’environ 100 millions d’euros. Dans le viseur : Radamel Falcao (Atletico Madrid), Andre Schurrle (Bayer Leverkusen) et Marouane Fellaini (Everton). Vers la sortie : Fernando Torres et Frank Lampard.

Le départ de Mourinho du Real provoquera un effet de dominos parmi les coaches « bankable » du Vieux Continent. Carlo Ancelotti est annoncé dans la capitale espagnole, ce qui libèrerait une place à Paris. L’option Mourinho paraissant hautement improbable, Arsène Wenger pourrait le remplacer, même s’il est engagé jusqu’en 2014 avec Arsenal. « J’ai toujours respecté mes contrats et je ne vois pas pourquoi je changerais à mon âge », a-t-il néanmoins assuré le week-end dernier. Benitez ? Plutôt que le club de la capitale, on prédit à l’Espagnol une année sabbatique. Deux hommes seront également sans doute très courtisés : Manuel Pellegrini, qui a mené Malaga en quarts de C1, mais qui pourrait revenir au Real, qu’il a déjà entrainé (2009-2010), et Roberto Mancini dont le contrat à Manchester City court jusqu’en 2017. Mais sa prolongation date du lendemain du titre de 2012…

A lire aussi :

>> Mourinho : « Je suis aimé en Angleterre »

>> Larqué : « Un échec pour Mourinho »

>> Chelsea : Mourinho avec 117M€ pour recruter ?

Louis Chenaille (avec M.Bo.)