RMC Sport

OL: Aulas rejette l’offre d’Arsenal pour Aouar

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas a estimé ce samedi que l’offre de 35 millions d’euros d’Arsenal pour Houssem Aouar était "beaucoup trop éloignée de sa valeur".

Houssem Aouar n'a pas encore quitté l'OL. Le président lyonnais Jean-Michel Aulas a en tout cas diffusé bien plus d’optimisme au sujet de l’international français que pour le Néerlandais Memphis Depay, autre cadre susceptible de quitter le club cet été.

Alors qu'Arsenal a offert 35 millions d'euros pour Houssem Aouar, le patron de l’OL considère que le montant proposé par les Gunners est bien trop inférieur à la valeur marchande de son milieu de terrain, estimée entre 70 et 90 millions d’euros par l’observatoire du football CIES.

"Il y aura très peu de départs. Pour Houssem, Arsenal est beaucoup trop éloigné de sa valeur: on compte sur lui pour faire un grand match à Lorient et mener l’OL en Ligue des champions l’année prochaine", a tweeté Jean-Michel Aulas ce samedi matin.

Depay a reçu "une offre qui ne se refuse pas"

Le président de l’OL avait déjà évoqué l’intérêt des Gunners dans les colonnes du Progrès. "Financièrement, Arsenal est comme tout le monde", avait-il déclaré, suggérant que la marge de manoeuvre des Gunners était faible. "Houssem Aouar peut se dire que la meilleure chose serait de rester avec nous"’, avait-il ensuite espéré.

Le joueur pourrait être tenté de partir, mais il y a toujours une différence entre vouloir et pouvoir, surtout quand on est lié à son club formateur par un contrat qui court jusqu’en 2023. Reste le cas du Néerlandais Memphis Depay, dont le bail s’achève en 2021 et qui refuse pour l’instant de prolonger.

Le président de l’OL dit avoir transmis une proposition au Néerlandais, laquelle, "en principe, ne se refuse pas". Dans les faits cependant, cette ultime tentative pourrait s’avérer tout aussi vaine que les précédentes. "J’aurais aimé que Memphis reste, a confié Jean-Michel Aulas au Progrès. Maintenant, il n’y a jamais rien d’impossible. Tout a été fait pour qu’il reste. S’il ne reste pas, on s’adaptera."

QM