RMC Sport

OL: Juninho confirme pour Dembélé et avoue "des discussions" avec Slimani

Après le match nul arraché sur la pelouse de Rennes (2-2), Juninho s’est confié sur le mercato lyonnais. Au micro de Téléfoot, le directeur sportif de l’OL a confirmé que Moussa Dembélé voulait quitter le Rhône et que l’attaquant était tombé d’accord avec l’Atlético. “Juni” a aussi affirmé que les Lyonnais discutaient avec Islam Slimani.

Grâce à son match nul arraché contre Rennes ce samedi (2-2, 19e journée de Ligue 1), l’OL vient tout juste de remporter le titre honorifique de champion d’automne. Malgré cette première place du championnat, les Gones - et Juninho en tête - doivent tout de suite se concentrer sur les affaires courantes et un autre sujet brûlant : le mercato hivernal.

Si le sort de Memphis Depay est désormais scellé (le Néerlandais va rester jusqu’à la fin de son contrat, qui se termine en juin prochain), les dirigeants lyonnais doivent régler le dossier Moussa Dembélé, annoncé sur le départ et proche de l’Atlético. Au micro de Téléfoot, Juninho a confirmé les envies de d'ailleurs du buteur français. 

"On discute avec l'Atlético"

"Il y a une possibilité. Moussa est venu me voir, il pense que c'est le moment de changer d'équipe, qu'il a perdu un peu la motivation, ce n'était pas prévu, je l'apprécie beaucoup", a confié le directeur sportif lyonnais. "Garder quelqu'un qui n'a pas envie d'y vivre vraiment de façon intense ces prochains cinq mois, ce n'est pas l'idéal. On discute avec l'Atlético, je pense que Moussa est tombé d'accord avec l'Atlético." Selon nos informations, l’avant-centre de l’Olympique Lyonnais devrait être prêté avec option d’achat au club espagnol.

Slimani "a envie de venir"

Les dirigeants lyonnais s’activent déjà pour remplacer le Français en cas de départ. Ces derniers jours, l’option Islam Slimani (32 ans, Leicester) est revenue avec insistance. Sur Téléfoot, Juninho a confirmé qu’il y a avait des discussions. "Slimani, c'est un joueur qu'on apprécie beaucoup, mais ça fait partie des possibilités, il n'y a pas que lui. A la moitié de la saison, ce n'est pas toujours facile de trouver un attaquant pour jouer six mois ou un an et demi, ça coûte cher. On regarde d'autres joueurs, on avait parlé avec lui au début de la saison, on avait presque trouvé un accord, il a envie de venir, de porter notre maillot. On discute", a-t-il indiqué.

F.Ga