RMC Sport

OL : où sont les nouveaux ?

Cesar Delgado a coûté 10 millions d'euros à l'OL

Cesar Delgado a coûté 10 millions d'euros à l'OL - -

Jean-Alain Boumsong, Marc Crosas et Cesar Delgado ont renforcé les rangs de l’OL. Leur temps de jeu se révèle être très faible.

Composition de l’OL face à Bordeaux : Coupet – Réveillère, Cris, Squilacci, Grosso – Bodmer, Toulalan, Juninho – Keita, Benzema, Fred

Premier constat, l’équipe qui a affronté les Girondins de Bordeaux pour un match capital de la Ligue 1 ne comporte aucune des recrues hivernales lyonnaises. Pire, aucune d’entre elles ne sont entrés en cours de jeu puisque Boumsong et Crosas sont restés sur le banc tandis que l’ailier argentin ne se trouvait même pas sur la feuille de match. Alain Perrin a visiblement décidé de faire confiance au groupe qu’il avait dès le début de la saison.

Jean-Alain Boumsong (450 minutes jouées en cinq matches)
Arrivé en renfort après la grave blessure au genou de Cleber Anderson, l’international français a réalisé des débuts prometteurs avec l’OL. Titulaire à trois reprises en championnat puis une fois en Ligue des champions, il avait rendu une copie presque parfaite après le match-aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions face à Manchester United, un ton au-dessus de son coéquipier Sébastien Squillaci.
Mais le retour à la compétition du Brésilien Cris a précipité le retour de Jean-Alain Boumsong sur le banc des remplaçants. Alain Perrin préférant aligner la doublette Cris – Squilacci, efficace et complémentaire. L’ancien joueur de l’AJA se retrouve ainsi en position de troisième choix de son coach. Une position certes mieux que celle qu’il occupait à la Juventus où il n’a quasiment pas joué après l’arrivée de Claudio Ranieri, mais sans doute bien loin de son objectif. Surtout avec l’Euro qui se profile dans quelques semaines.

Cesar Delgado (189 minutes jouées en cinq matches)
Il devait être la principale attraction du mercato lyonnais, l’international argentin n’a pour l’instant rien prouvé, bien au contraire. Censé être un véritable poison pour les défenses adverses par ses dribbles, ses appels de balle et ses centres, il n’a pour l’instant que renforcer le contingent de joueurs argentins en Ligue 1. Acheté à prix d’or (10 millions d’euros) au club mexicain de Cruz Azul, il n’a jamais réellement convaincu lors de ses rares apparitions. Difficile donc de juger un joueur au-dessus duquel planaient de réels espoirs. Celui qui devait être le pendant de Hatem Ben Arfa sur l’aile droite n’a pas encore réussi à creuser à son trou, faisant les frais de l’excellente saison de Sydney Govou, du retour de Kader Keita et du repositionnement de Karim Benzema qui joue de plus en plus souvent sur un côté pour laisser Fred seul dans l’axe. Une véritable énigme.

Marc Crosas (230 minutes jouées en quatre matches)
Véritable surprise du mercato hivernal de l’OL, le milieu de terrain espagnol était arrivé sur la pointe des pieds à Tola Vologe. Censé remplacer numériquement Fabio Santos, retourné au Brésil pour des raisons personnelles. Titulaire pour la première fois face à Lens le 20 janvier, l’habituel pensionnaire de la réserve du FC Barcelone n’a pas convaincu lors de ses rares apparitions. Il ne pouvait d’ailleurs pas jouer avec Lyon en Ligue des Champions après avoir effectué une apparition lors de la première phase. Prêté sans option d’achat, il devrait rentrer en Espagne l’été prochain aussi vite qu’il est arrivé. Mais Alain Perrin pourrait bien choisir de lui offrir un temps de jeu plus conséquent d’ici la fin de la saison si Lyon assure un septième titre de champion de France suffisamment tôt dans la saison.