RMC Sport

OM : A.Ayew n’écarte pas un retour

André Ayew (Swansea)

André Ayew (Swansea) - AFP

Après ses débuts réussis en Premier League avec Swansea (quatre buts), il est difficile d’imaginer qu’André Ayew rejouera en Ligue 1. Mais le Ghanéen, toujours "marseillais", n’écarte pas un retour à l’OM à l’avenir.

A 25 ans, André Ayew a réussi ses débuts en Premier League. Huit matchs, quatre buts, un titre de joueur du mois d’août. Le nouveau joueur de Swansea s’éclate, mais pense toujours à l’OM, aux conditions de son départ en fin de contrat et à la possibilité, à l’avenir, de rejouer pour le club. "Il y avait une possibilité de rester à l'OM, rappelle-t-il dans un entretien accordé à La Provence. Mais on en a discuté avec le club olympien et d'un commun accord, on a décidé qu'il était peut-être temps, pour moi, de partir. C'est comme ça, tout le monde fait son chemin. Mais moi, je suis encore marseillais."

Comme le Ghanéen l’avait expliqué dans Luis Attaque en mai dernier, l’OM n’avait pas les moyens de le retenir. "Financièrement, c'était compliqué aussi pour le club, souligne le fils d’Abedi Pelé. Justement, c'est davantage ce point précis qui a conduit plusieurs cadres de l'équipe à partir qu'autre chose (Gignac, Fanni, Morel également, ndlr). En fait, l'OM ne pouvait pas nous conserver au sein de son effectif. Si tel n'avait pas été le cas, je suis certain que la plupart d'entre nous seraient restés au club."

"Si tout est réuni, pourquoi pas ?"

Mais les supporters de l’OM peuvent garder l’espoir de le revoir un jour au Vélodrome en bleu et blanc. "Je n'écarte rien du tout, assure André Ayew à propos d’un éventuel retour. Si tout est réuni, pourquoi pas ? Quoi qu'il en soit, le plus important, pour moi, c'est de continuer à progresser et montrer que je suis capable de réaliser de très bonnes choses dans le meilleur championnat du monde." Une Premier League qu’il aura du mal à quitter, quand même. "Lorsqu'on goûte à la Premier League, je comprends pourquoi, maintenant, on a du mal à jouer ailleurs que dans ce championnat, et ce n'est pas seulement pour des raisons financières."