RMC Sport

OM – Baup : « Sissoko ? Une opportunité à saisir »

Elie Baup

Elie Baup - -

Invité de l’Intégrale Foot, Elie Baup a fait le point sur l’actualité de l’OM. Le coach phocéen a notamment évoqué le mercato et les discussions engagées pour le transfert de Moussa Sissoko, le milieu de terrain de Toulouse. Entretien.

Avez-vous été perturbé par la descente de police qui a eu lieu mercredi au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus ?

Il n’y aucune corrélation entre notre préparation et la descente de police. On s’est entraîné normalement. Le travail a été fait comme d’habitude. On a appris ça après l’entraînement. Ça ne nous a pas du tout perturbés. On ne connait pas le sujet. Il y a une enquête. La police fait son travail. On fait le nôtre. On essaie d’être compétitif et le plus performant possible.

Comment avez-vous vécu le départ de Loïc Rémy ?

Il a été déçu de ne pas avoir participé à l’Euro à cause de sa blessure. Ensuite, il a rechuté. L’année a été difficile pour lui. On a tous compris son choix de partir. On lui souhaite de retrouver son niveau d’international. C’est un joueur de qualité. Peut-être qu’il va y arriver dans le championnat anglais.

Il ne semblait pas très heureux ces dernières semaines…

C’est un garçon attachant qui a besoin de se sentir bien dans son corps. Ses blessures l’ont fragilisé. Loic, c’est un sprinter, il va très vite. Il ne faut pas qu’il ait d’interrogations par rapport à son physique. Le fait de changer de contexte va certainement lui permette de retrouver la confiance plus vite. Tout le monde était d’accord pour ce départ. Le club a réussi un transfert de qualité. Maintenant, on doit penser à notre groupe. Si on peut avoir 2 joueurs supplémentaires, ça serait intéressant et quelque part nécessaire.

Moussa Sissoko, le milieu de terrain de Toulouse, peut-il être l’un de ses 2 joueurs ?

On ne va pas cacher qu’il y a des discussions en cours pour Moussa Sissoko. C’est un grand talent du football français. Il est dans une situation particulière. Il est à 6 mois de la fin de son contrat. C’est une opportunité qui se présente à nous. On essaie de la saisir. Je connais bien Moussa. Je l’ai lancé à Toulouse. Il a des qualités d’explosivité, de jeu vers l’avant. Il peut traverser les lignes balle au pied. Il a aussi des qualités de récupération. Il a un profil qui nous intéresse. C’est un joueur d’avenir.

Vous cherchez également à recruter un élément offensif…

On a défini le profil du joueur qu’on cherche. On veut un attaquant de côté, différent des joueurs qu’on a. On cible un joueur qui a des qualités de vitesse et de profondeur. On a déjà amélioré le secteur offensif avec l’arrivée Kadir. C’est intéressant pour nous. La phase retour sera longue et compliquée. Il faut de la concurrence et un banc fourni 

Joey Barton est prêté jusqu’à la fin de la saison par les Queens Park Rangers. Souhaitez-vous le conserver ?

Il fait l’unanimité. Tout le club a envie de continuer à travailler avec Joey. C’est quelqu’un que tout le monde découvre. Il a une image qui ne lui correspond pas. C’est un home engagé, ça nous plait, il a du caractère. Et en plus, il a une qualité technique de haut niveau. Il est engagé sur le terrain mais dans le respect des lois. Il a ce jeu « box to box », d’une surface à l’autre. Dans le vestiaire, il amène sa personnalité, il est chambreur. Il plaisante avec ses partenaires. Il s’est tout de suite intégré. Je souhaite simplement qu’il parle mieux français pour qu’on comprenne ses vannes.

Que vous inspire le début de saison de votre équipe, actuellement 3e de Ligue ?

On est allé chercher des points importants. On en a perdu d’autres contre Troyes, Lorient, Sochaux ou Nice. Aujourd’hui, on a 38 points. Ils correspondent a beaucoup d ‘efforts et d’abnégation. Il y a une grande solidarité dans le groupe. Il y a un super mental. On se serre les coudes. Parfois, on passe un peu au travers. Il faut qu’on arrive à être plus réguliers. On a envie de s’accrocher et de lutter. Après, il faudra être plus conquérants à domicile. Ce sera compliqué mais on y croit. Notre objectif initial était de finir 5e. Pour l’instant, on fait mieux. On va se bagarrer pour continuer.

Après une longue période de repos, vous avez retrouvé un banc à l’OM. Espérez-vous y rester longtemps ?

Oui. Ce sont les résultats qui dictent, mais je suis dans un club extraordinaire par sa passion, sa ferveur et la qualité des gens qui y travaillent. C’est vraiment le haut niveau. En tant qu’entraîneur, c’est formidable de vivre une telle expérience. On a envie de rendre la confiance qu’on nous a donnée.