RMC Sport

OM: pourquoi Villas-Boas veut un plan B afin de suppléer Benedetto

. Dario Benedetto a ressenti une douleur au tendon d’Achille lors de la victoire à Nîmes, dimanche en amical (0-1). De quoi conforter André Villas-Boas dans l’idée de recruter un attaquant supplémentaire cet été, pour suppléer son buteur argentin, régulièrement gêné par des problèmes physiques ces derniers mois.

Il n’a pas pu terminer la première mi-temps. Touché au tendon d’Achille, Dario Benedetto a dû céder sa place à Marley Aké lors de la victoire à Nîmes, dimanche en amical (0-1). Peu avant la pause. Une sortie prématurée qui soulève une évidence à l’OM: l’attaquant argentin ne pourra pas enchaîner toutes les rencontres cette saison. D’autant que le club phocéen va retrouver la Ligue des champions et son rythme intense. Marseille a besoin d’un renfort offensif.

André Villas-Boas s’est chargé de le rappeler après le court succès aux Costières. Le coach portugais aime la fougue et la vitesse du jeune Aké (19 ans), mais il ne veut pas griller les étapes et lui mettre trop de responsabilités sur les épaules. Reste Valère Germain, qu’AVB préfère utiliser sur un côté, ce que le joueur peine un peu à comprendre. L’OM a donc un vrai problème. Benedetto a certes le profil recherché par Villas-Boas pour occuper la pointe de son 4-3-3, mais l’ancien de Boca Juniors montre parfois quelques signes de fragilité physique. L’alerte de ce week-end n’est d’ailleurs qu’un épisode parmi d’autres.

Benedetto opéré d’une pubalgie au printemps

Depuis son arrivée sur la Canebière, le buteur de 30 ans a enchaîné les séjours à l’infirmerie, entre sa douleur au mollet au début de l’aventure, sa contracture à la cuisse en cours de saison et ses problèmes au tendon d’Achille (déjà) avant le confinement. Selon nos informations, Benedetto ressentait aussi une gêne persistante au niveau des adducteurs. Il a donc, comme Nemanja Radonjic, été opéré d’une pubalgie au printemps dernier pour attaquer la nouvelle saison sur de bonnes bases. La douleur ressentie à Nîmes, décrite par Villas-Boas comme "un poids sur le tendon", n’inquiète pas outre-mesure, ni le staff marseillais ni le principal intéressé. L’Argentin devait passer ce lundi une IRM, plus par précaution qu’autre chose. Histoire de se rassurer.

Mais cet épisode inquiète en revanche les supporters de l’OM. Ces derniers ne réclament plus (ou presque) le fameux "grantatakan", mais, comme leur entraîneur, ils croisent les doigts pour que le club déniche un autre élément dans ce secteur. Pour avoir une alternative en cas d’absence ou de méforme de "Pipa" Benedetto. Il faudra un peu de patience. Comme l’a rappelé Villas-Boas dimanche soir, la priorité de la direction olympienne est aujourd’hui de vendre. Avant de recruter un buteur et un latéral gauche, les deux priorités clairement ciblées par le coach de l’OM.

Florent Germain (avec AJ)