RMC Sport

OM: qui est Luis Henrique, l’attaquant brésilien qui va signer à Marseille

André Villas-Boas a annoncé dimanche soir l’arrivée prochaine d’une recrue dans le secteur offensif à l’OM. Selon nos informations, il s’agit de Luis Henrique (18 ans), jeune attaquant brésilien de Botafogo. Présentation.

Le garçon semble avoir les épaules larges, et il va falloir qu’elles soient solides, vu la pression mise par André Villas-Boas en le présentant d'entrée comme une "pépite". Dimanche soir, après le nul contre Lille au Vélodrome (1-1), le coach de l’OM a annoncé l’arrivée imminente d’un nouvel attaquant au sein du club phocéen. Si AVB n’a pas dévoilé son nom - selon nos informations -, le joueur en question est Brésilien. Il évolue à Botafogo, et se nomme Luis Henrique.

Des débuts intéressants chez les pros

Né le 14 décembre 2001, Luis Henrique a fait ses débuts professionnels avec le club de Rio de Janeiro le 4 décembre dernier, soit quelques jours avant son 18e anniversaire. Depuis, il a joué 21 matchs avec l’équipe première entre le Brasileirao, la Coupe brésilienne et le championnat carioca, pour deux buts: le premier contre Macaé en janvier, le second face à Cabofriense en juin, après le déconfinement et la reprise du football.

L’attaquant d’1,81m, qui porte le numéro 7 de Garrincha, a essentiellement été utilisé au poste d’ailier droit, ce qui peut interroger quant à sa capacité à remplacer Dario Benedetto dans l’axe. Toujours est-il que Luis Henrique a déjà eu droit à des comparaisons pour le moins flatteuses… "Les gens me parlent de (Kylian) Mbappé, (Thierry) Henry, ils disent aussi que mes courses ressemblent à celles de Ronaldo Nazario", s’amusait l’intéressé auprès de Goal Brésil en août, sans en faire toute une histoire.

Le coach de Botafogo, Paulo Autuori, semble en tout cas sous le charme de ce joueur vif et provocateur: "Nous devons être pragmatiques, il y a une vraie possibilité qu’il s’en aille lors du prochain mercato, prévenait-il en début d’été. Il est jeune, mais il est très fort, physiquement et mentalement. Il est très mature pour son âge."

Une famille de footballeurs

Si Luis Henrique a été lancé dans le grand bain sous le soleil de Rio, son histoire d’amour avec le football a débuté 2500 km plus au nord, à Solanea, petite ville de l’état de la Paraiba. Son père, ancien joueur pro passé par plusieurs clubs de la région, y tenait une école de football, au sein de laquelle le fiston a tapé dans ses premiers ballons.

"J’ai une eu enfance paisible, reconnaissait l’attaquant dans les colonnes de Globo Esporte en mai. J’ai toujours eu un lien particulier avec le football. Mon père est un ancien joueur et il rêvait que je le devienne à mon tour. C’est au sein de cette école que j’ai commencé à m’entraîner, avant de rejoindre le TAC."

Le TAC, pour Tres Passos Atlético Clube, un club de l’état du Rio Grande do Sul situé à 4.000 km de la maison familiale, où Luis Henrique a été formé à l’adolescence. Tres Passos, formation partenaire de Botafogo, détient d'ailleurs une partie des droits du joueur, et devrait donc toucher des indemnités avec la confirmation du transfert à Marseille.

Déjà une petite réputation en Europe

A l’été 2018, alors qu’il n’avait que 16 ans, Luis Henrique avait participé à une tournée en Allemagne avec le TAC, et avait flambé lors d’un match amical contre le Bayern, signant un but et une passe décisive. Une performance qui n’était pas passée inaperçue… Dans la foulée, le club bavarois l’avait mis à l’essai 15 jours. Juste avant qu’il ne parte pour Botafogo. "Ils ont laissé la porte ouverte pour plus tard et ont toujours continué à le suivre", assurait son agent à Globo Esporte.

Pourtant, ce n’est pas au Bayern, mais à Leicester, et surtout à la Juventus, que le nom de Luis Henrique a circulé ces derniers mois. Avant, donc, que la "pépite" ne dise oui à l'OM.

Clément Chaillou