RMC Sport

Pastore, son histoire de France

Javier Pastore

Javier Pastore - -

Avant d’exploser à Palerme en Serie A et de choisir le PSG, le jeune meneur de jeu argentin de 22 ans aurait pu faire le bonheur d’un des nombreux clubs français à qui il a été proposé. Trajectoire d’un surdoué.

En s’attachant les services de Javier Matias Pastore, le meneur de jeu argentin de Palerme pour la somme record de 44M€, le PSG a réalisé un coup énorme. Le joueur était suivi par les plus grands clubs européens et Chelsea en avait fait l’une de ses priorités. Et pour cause, le natif de Cordoba impressionne par sa qualité technique et sa vision de jeu. Il a surtout la capacité à jouer vite vers l’avant et à toujours chercher la profondeur. « C’est un animateur offensif, souligne l’agent Dominique Six. Il peut être meneur de jeu comme évoluer derrière un attaquant. C’est un surdoué et à l’époque, il pouvait être insolent. C’était dangereux parce que son jeu provoquait les coups. Heureusement, en Italie, il a épuré son jeu. »

De nombreux clubs français peuvent se mordre les doigts. Ils ont laissé filer la pépite du Club Atletico Tallares, un club de D2 argentine, alors qu’ils l’avaient sous la main. En 2007, el Flaco (le maigre) passe des tests à l’étranger. En France, il est proposé à Rennes, au Havre et au PSG. Omar Da Fonseca, alors chargé du recrutement, l’accueille à Saint-Etienne. Pastore passe deux mois dans le Forez. En vain. Le jeune homme ne séduit pas les décideurs stéphanois. Pas assez athlétique ! Il retourne à Tallares mais est transféré à Huracan en milieu d’année 2007.

En 2008, il avait été proposé au PSG

Un problème de contrat et une blessure à la cheville stoppe sa progression. Il ne débute sous ses nouvelles couleurs qu’en mai 2008. Mais ses brillantes performances attisent de nouveau toutes les convoitises. L’hiver suivant, il est de nouveau proposé à des clubs européens dont le PSG. Le deal (un prêt gratuit avec option d’achat) semble intéressant. Mais le jeune joueur de 19 ans ne convainc pas le staff parisien.

Six mois plus tard, en juillet 2009, il signe à Palerme pour 9M€. Dès sa première saison, il remporte l’Oscar du Meilleur Jeune Joueur de Serie A et dispute la Coupe du monde 2010 dans la foulée. Un destin est en marche.