RMC Sport

PSG : Fin des emplettes… jusqu’aux soldes d’hiver ?

Lucas Moura

Lucas Moura - -

Après l’arrivée de Lucas Moura à Doha, les dirigeants du PSG ont été clairs : le recrutement est terminé, à moins qu’une bonne affaire ne se présente… A l’affût d’un « coup », Paris restera donc sage, mais saura se montrer opportuniste.

C’est à pas de velours que le PSG est entré dans le mercato hivernal. Et pour tout dire, Paris n’a jamais autant donné cette impression de marcher sur des œufs. Peut-être par peur de déclencher les plus folles rumeurs en évoquant le moindre nom de joueur, la moindre possibilité. Car au PSG, le mot d’ordre collégial est clair : le PSG a achevé son recrutement. Premier à s’être prononcé sur le sujet, l’entraineur Carlo Ancelotti déclarait ce week-end : « Lucas sera la seule recrue. On a fait des efforts importants pendant l’été, nous avons maintenant une très bonne équipe et nous n’avons pas besoin de recruter un autre joueur. »

Seulement voilà, il est bien difficile de rester sage quand on dispose d’un budget quasi illimité. Sans contredire son entraineur, Leonardo a tenu à nuancer les propos du technicien transalpin en déclarant : « Le mercato est toujours bizarre, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer ». Un refrain connu que le Brésilien a entonné lundi à la sortie de l’entrainement de ses protégés. Une façon aussi de rassurer son équipe, sans se couper de toute possible arrivée.

Cette ligne de conduite claire mais pas définitive, a été confirmée ce mardi par Nasser Al-Khelaïfi en personne. « On a une super équipe, des supers joueurs. Pour le moment, nous n’avons pas de plan pour faire venir d’autres joueurs. Mais nous avons un mois devant nous et tout peut arriver… »

Ne pas casser la dynamique

Une façon de laisser la porte ouverte à d’éventuels nouveaux arrivants, mais qui ne remet pas en cause l’idée numéro une : le mercato est terminé. A priori. Car plus que la peur de dépenser de l’argent, la crainte parisienne est d’ordre sportif : celle de casser la belle dynamique de l’effectif parisien. Le PSG reste en effet sur 5 victoires consécutives et une impression de mieux évident dans le jeu. Une peur confirmée par Leonardo : « On a un effectif compétitif. Aujourd’hui, l’équipe est faite. C’est une équipe qui a une forme, qui est organisée pour les compétitions que l’on joue. »

A moins d’une surprise, le PSG devrait donc rester sage sur le marché des transferts. Une grande première depuis 1 an et demi et le début de l’ère qatarie.

Pierre Ammiche avec L.B