RMC Sport

Rémy déclaré apte pour le service

-

- - -

Après des examens médicaux poussés concernant son anomalie cardiaque, l’ancien attaquant niçois est en mesure de poursuivre sa carrière sous le maillot olympien. « J’en ressors plus fort », affirme le néo Marseillais qui pourrait être retenu par Deschamps dès dimanche à Bordeaux.

La bonne nouvelle est tombée ce mardi peu avant midi. Loïc Rémy peut poursuivre sa carrière sous le maillot de l’OM. Les examens médicaux de l’attaquant international (2 sélections) se sont révélés positifs. Après des jours d’inquiétude, le buteur de 23 ans, qui souffre d’une anomalie cardiaque, peut respirer. Le comité d’experts qui s’est penché sur son cas a rendu des conclusions favorables. « Il y avait un doute sur les premiers examens pratiqués, explique Christophe Baudot, le responsable du staff médical phocéen. Le joueur a été très professionnel et s'est investi dans cette recherche. Le comité d'experts mandaté a donné une réponse claire à la lecture des derniers examens et l'a autorisé à continuer à jouer au plus haut niveau. »

Rémy devra tout de même se soumettre à un examen approfondi tous les ans. Mais en attendant, l’ancien Lyonnais savoure cette issue heureuse. « Je n’étais pas serein mais je préférais connaître la situation pour pouvoir jouer l’esprit soulagé, admet-t-il. Je savais que j’avais un cœur avec une paroi épaisse, j’avais déjà eu des examens mais pas aussi poussés, alors j’ai douté. Quand on vous parle d’arrêter sa carrière, on n’est pas dans les meilleures conditions. On a vu avec le médecin que ce n’était pas le cas, je suis en pleine possession de mes moyens pour joueur au foot. C’est une étape. La vie parfois ne tient à rien, et aujourd’hui j’en ressors plus fort. »

Des suites judiciaires ?

Le nouveau n°11 marseillais (l’ancien numéro de Mamadou Niang) rejoindra ces coéquipiers ce mercredi. Il pourrait figurer dans le groupe de Didier Deschamps pour le choc de la quatrième journée à Bordeaux ce dimanche (21h). Mais le feuilleton Rémy n’est peut-être pas tout à fait terminé. Les pourparlers pourraient se poursuivre sur le terrain judiciaire. C’est ce qu’a laissé entendre Jean-Claude Dassier. « L’OM a subi un préjudice qui, heureusement, se révèle moins grave que prévu, a réagi le président de l’OM. Néanmoins il existe. Nous allons en parler avec Monsieur Stellardo (le président niçois). C’est un homme de bien, je suis sûr qu’il comprendra. Ce dossier aurait pu connaître un parcours moins sinueux et moins opaque. Il faudrait éviter le renouvellement de ce genre de choses. »

Alexandre Jaquin avec Florent Germain, à Marseille