RMC Sport

Rothen : « Je ne suis pas carbo »

Le milieu de terrain prêté aux Rangers espère trouver un nouveau challenge cet hiver.

Le milieu de terrain prêté aux Rangers espère trouver un nouveau challenge cet hiver. - -

Le milieu de terrain parisien prêté aux Glasgow Rangers était l’invité de Luis Attaque mardi. Ecarté et à la recherche d’un club cet hiver, le gaucher âgé de 31 ans espère trouver très rapidement un nouveau challenge.

Jérôme, pourquoi souhaitez-vous quitter les Glasgow Rangers ?
Tout se passait bien là-bas. Mais après l’élimination en Ligue des champions, il (Walter Smith, l’entraîneur des Rangers, ndlr) m’a écarté. Comme ça, du jour au lendemain. J’ai attendu quelques matches avant de provoquer une discussion. Suite à cette discussion fin novembre, il m’a fait comprendre que ça les arrangeait financièrement si je trouvais un club au mercato d’hiver.

Que vous a-t-on reproché ?
Ce qu’ils m’ont dit n’a rien à voir avec le domaine sportif. J’ai fait une dizaine de matches toutes compétitions confondues. J’ai été élu trois fois homme du match. Je ne dis pas que j’ai été extraordinaire à chaque fois. Mais j’ai aussi joué milieu droit, un poste inhabituel pour moi. J’ai essayé de m’adapter au mieux.

Est-ce que les Rangers étaient votre premier choix en partant du du PSG ?
A Paris, on m’a fait comprendre qu’il fallait que j’aille voir ailleurs. Ça a capoté au dernier moment avec Schalke 04. C’était un bon choix. Je me suis retrouvé sans rien le 31 août, dernier jour du marché des transferts. Je pensais qu'aller aux Rangers pour un an avec la Ligue des champions était un bon choix.

Ne pensez-vous pas que l’on vous a désigné comme le responsable des échecs du PSG ?
C’est sûr ! En fin de saison, j’ai vu le public se retourner contre moi. Peut-être qu’ils attendaient trop de moi. J’ai été le premier à dire que j’étais trop irrégulier. Ça ne me correspondait pas. Je l’ai reconnu. On a le droit de vivre une saison où on est moins bien. Mais pour mes stats, j’ai quand même disputé 35 matches sur 38. J’ai apporté ma pierre à l’édifice dans un championnat où on a lutté presque jusqu’au bout pour le titre.

Où en êtes-vous contractuellement ?
Je suis encore prêté six mois aux Glasgowb. Sinon, je suis sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2011. Aujourd’hui, un retour dans la Capitale cet hiver n’est pas envisageable.

Avez-vous discuté avec les dirigeants des Rangers ?
Ils sont ouverts. Il y a deux mois, ce sont eux qui m’ont dit que je pouvais trouver un club. Je dois trouver une solution. Ce n’est pas évident même je suis prêt à faire des concessions sur le plan financier car je veux jouer et m’éclater sur le terrain. Mais il faut aussi trouver un accord avec le PSG. Il doit y avoir des discussions avec le club parisien. Soit je retrouve ma liberté et je peux m’engager avec un nouveau club, soit on trouve une solution pour un nouveau prêt jusqu’au mois de juin. Si tout cela ne fonctionne, je suis obligé de retourner à Glasgow, mais… (il soupire), ça va être compliqué. J’essaierai de retrouver un épanouissement mais ce ne sera pas évident par rapport à ce qu’ils m’ont dit. Ça va les arranger que je ne sois plus là. A moi de trouver un challenge intéressant. Il me reste encore quelques jours. Je suis ouvert à toutes propositions. J’ai encore beaucoup d’envie. Je n’ai que 31 ans. Je ne suis pas « carbo ».

La rédaction-Luis Attaque