RMC Sport

Saint-Etienne refuse 7 millions pour Payet

Dimitri Payet

Dimitri Payet - -

Ecarté du groupe stéphanois ce samedi soir face à Toulouse (2-1), Dimitri Payet est au cœur d'un imbroglio que ses dirigeants vont sans doute regretter. Selon nos informations, l'AS Saint-Etienne aurait refusé peu avant la rencontre une nouvelle offre du PSG.

La rumeur a enflé vendredi. Les dirigeants stéphanois sondent l'entourage de Pierre Aubameyang alors que dans le même temps Robin Leproux, en rupture de Sessègnon, affirme « Dimitri Payet nous intéresse » sur les ondes de RMC. Il n'en fallait pas moins pour enflammer la cité du Forez et troubler la quiétude de l'ancien Nantais. Payet, révélation du début de saison, sélectionné en équipe de France par Laurent Blanc, s'est depuis liquéfié. Son entourage reconnaît à demi-mot que l’air de la capitale, associé à la possibilité d'évoluer aux côtés du duo Hoarau-Erding, serait une possibilité de rebond intéressante.

Deux rendez-vous reportés

Depuis 48 heures, le dossier ne cesse d'évoluer. Le PSG a fait une première proposition, de 5,5 millions d’euros. Puis une 2e ce samedi, de l’ordre de 7 millions. Roland Romeyer voit rouge et refuse catégoriquement : « Il n'est pas question de laisser partir un titulaire à 72h de la fin du mercato ». En l'absence de Bernard Caïazzo, retenu quelques jours au Maroc, le coprésident de l'ASSE calque son discours sur celui du président du PSG… qui avait laissé partir son joueur à Sunderland. Payet, Sessègnon, même combat ? Ce samedi, alors que son équipe dominait Toulouse (2-1), Dimitri Payet est resté chez lui. Au chaud. Selon nos informations, deux rendez-vous ont déjà été reportés avec la direction du club.

Au menu ? Officiellement, la prolongation de contrat initialement souhaitée par le joueur et son entourage. Mais il n'en serait rien. Payet, lié au club jusqu'en 2013, aspire à élever ses ambitions. Et céder aux sirènes parisiennes. Ses dirigeants à l’ASSE ne l’entendent pas du tout de cette oreille. Le milieu offensif des Verts pourrait même être contraint de jouer avec la réserve, en CFA. Une éventualité que personne ne souhaite. Surtout pas Christophe Galtier, soucieux de bénéficier de tout son effectif dans les semaines à venir. Si Payet reste à Saint-Etienne, il y a fort à parier que Geoffroy-Guichard se rebelle face à un joueur qui ne serait plus que l'ombre de la vedette estivale de la L1. Le feuilleton de cette fin de mercato pourrait laisser des traces. Profondes.

C. Co avec E. J