RMC Sport

Saint-Etienne veut soigner son attaque

Avant d'acheter, Saint-Etinne aimerait bien vendre. A commencer par l'ancien Sochalien Guirane NDaw

Avant d'acheter, Saint-Etinne aimerait bien vendre. A commencer par l'ancien Sochalien Guirane NDaw - -

A la peine dans le secteur offensif, Saint-Etienne espère profiter du mercato pour renforcer son attaque. Mais avant de recruter (Frau ? Amalfitano ?), les Verts devront penser à dégraisser.

Pour renforcer son équipe au mercato, Christophe Galtier a ciblé deux profils. L’entraîneur de l’AS Saint-Etienne espère l’arrivée d’un attaquant et d’un milieu offensif de couloir. Après un début de saison euphorique, son équipe, 6e de L1, a perdu de sa superbe. A l’image de Dimitri Payet, qui cherche son second souffle, l’attaque stéphanoise peine à se montrer tranchante. Mais le porte-monnaie des Verts est presque vide. Alors avant de recruter, il va falloir dégraisser. « Pour prendre un ou deux joueurs, il faudrait qu’il y ait quelques départs, résume Dominique Rocheteau, le conseiller du directoire. Bergessio ou N’Daw pourraient être de ceux là. On y travaille. Mais c’est compliqué parce qu’ils n’ont pas beaucoup de temps de jeu en ce moment. »

En attendant, les recruteurs stéphanois multiplient les pistes. Sans se précipiter. « On a actuellement un effectif qui vit bien. Il ne s’agit pas de casser cet équilibre, poursuit ‘‘l’ange vert’’. On va donc le faire par petites touches. Si on fait venir un joueur, il faut vraiment qu’il apporte un gros plus à l’équipe. Dans le secteur offensif évidemment. »

Rocheteau : « Frau serait intéressant pour nous »

Dans cette optique, le nom de Pierre-Alain Frau est évoqué dans le Forez. « On le connait. C’est un joueur confirmé. C’est sûr qu’il serait intéressant pour nous, admet Rocheteau. Parce qu’il connait le championnat et qu’il peut jouer à plusieurs postes. Mais c’est un joueur qui flambe en ce moment à Lille (leader de L1, ndlr). A mon avis, il n’y a donc pas de raison pour qu’il parte de son club. »

Concernant le Lorientais Kevin Gameiro, qui a récemment fait part de ses envies d’ailleurs, l’ancienne idole du Chaudron est catégorique. « On ne peut pas faire de folies (Christian Gourcuff, le coach breton, interrogé la semaine dernière sur RMC, a fixé le prix d’un transfert à ‘‘au moins 10 millions d’euros’’). On est dans la rigueur et la restriction. On cherche à se renforcer sous forme de prêt. On n’a pas les moyens de faire un transfert. » Un autre Lorientais, le milieu Morgan Amalfitano, est dans le viseur de l’ASSE. Mais la concurrence est rude sur ce dossier. « Il intéresse beaucoup de clubs parce qu’il fait une bonne saison. Mais on suit son parcours », glisse Rocheteau.

Alexandre Jaquin