RMC Sport

Sessegnon campe sur sa position

Stéphane Sessegnon

Stéphane Sessegnon - -

Alors qu’il a repris l’entraînement de son côté à l’INSEP, le milieu béninois poursuit son bras de fer avec le club parisien. Pour le moment, il ne veut rien lâcher. La fracture s'agrandit.

Stéphane Sessegnon a repris l’entraînement ce lundi. Non pas du côté de Marrakech où le PSG est en stage mais à…Vincennes à l’INSEP. Il a en effet débuté un entraînement sous la conduite du célèbre entraîneur d’athlétisme, Renaud Longuèvre, qui coache Ladji Doucouré et Muriel Hurtis. Le milieu béninois a effectué deux séances ce lundi. Une nouvelle séance est programmée ce mardi. Les deux hommes travaillent au jour le jour dans l’attente de l’évolution de la situation personnelle de Sessegnon avec le PSG.

Longuèvre a déjà cohabité dans le milieu du foot avec l’international d’Arsenal, Abou Diaby. Il a été mis en relation par l’agent de Sessegnon, Rudy Raba, qui s’occupe également des intérêts du joueur d’Arsenal. Pour le moment, le Parisien est décidé à ne pas reprendre avec le PSG. Il souhaite toujours partir et attend des propositions concrètes. « Je connais Stéphane, il ne va pas reculer et ce sera très dur de trouver une solution », nous a expliqué le directeur technique du Mans, Alain Pascalou, qui a été à l’origine de sa venue au sein du club manceau.

« Stéphane a beaucoup de caractère, c'est un bon garçon mais dans cette histoire, c'est le PSG qui est perdant, poursuit le technicien manceau. Il était convoité avant par des grands clubs européens, aujourd'hui ce n'est plus le cas. » A l’été 2009 et avant qu’il ne prolonge à Paris, Sessegnon était en effet dans le collimateur de tous les grands d’Europe. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Son entourage semble pourtant confiant sur le fait qu’il trouve une porte de sortie à l’étranger.

Kombouaré : « Je l’attends »

Pour le moment, le PSG n’a pas encore reçu de proposition concrète. Antoine Kombouaré, qui en veut à l’agent du joueur, espère pour sa part que l’ancien Sarthois reviendra à de meilleures intentions. « On est bien sûr déçus de ne pas le voir et j’espère qu’il va revenir à la raison. De toute façon, je l’attends. Si ça doit prendre deux semaines ou trois, je serai patient. » Encore faut-il que le joueur le veuille. Pour le moment, ce n’est pas le cas. Mais tout peut évoluer. Sessegnon s’expose pour le moment à une amende financière. Selon la Charte du football professionnel, le PSG a le droit de retirer un 30e du salaire mensuel du joueur par jour de retard à l'entraînement. Au bout de dix jours, le club peut même demander à la Ligue la suspension de son contrat. Mais les dirigeants parisiens ne veulent pas en arriver à cette extrémité. Une chose est sûre, le feuilleton ne fait que commencer.

MB (avec FXC et AD)